Select Page

17 avril 1813 : un « désir ardent » de Franz Schubert

17 avril 1813 : un « désir ardent » de Franz Schubert
Advertisement

Instant classique – 17 avril 1813… 205 années jour pour jour. Franz Schubert termine tout juste un nouveau lied sur un poème de Schiller, « Sehnsucht ».

Il s’agit d’un terme difficile à traduire, mais qu’on a pris l’habitude de désigner par « Désir ardent ». Cette expression ne saurait seulement traduire une sorte de pulsion printanière d’un jeune homme de 16 ans, mais davantage une forme d’aspiration universelle, aux élans contradictoires, bien qu’au même effet : la langueur, à la limite de la déprime, le spleen.

Bizarre, on vous dit. Son lied lui-même a quelque chose d’étrange et de différent, qui débute presque douloureusement et sans introduction pour finir avec une sorte d’optimisme allègre. Franz Schubert est jeune encore et la vie s’ouvre à lui. Il ne sait pas qu’il a peu de temps, si peu de temps pour tout dire.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde football dessin_roc_johnny_heritage