Select Page

Résultats de recherche pour: Dimitri Chostakovitch

5 mars 1942 : Dimitri Chostakovitch entre en résistance(s)

Instant classique – 5 mars 1942… 76 années jour pour jour. Dimitri Chostakovitch, qui a alors 34 ans, se trouve à Leningrad, redevenue depuis Saint-Pétersbourg, lorsque la guerre entre les deux ex-alliés URSS et Allemagne nazie éclate en juin 1941. Dans la ville, très vite assiégée pour de longs mois épouvantables, Dimitri Chostakovitch travaille comme assistant musical dans un théâtre chargé de distraire les soldats engagés sur la ligne de front autour de la ville ou blessés dans les hôpitaux. Puis il est requis comme pompier. Il commence alors à composer sa 7e symphonie, qui est tout entière liée...

lire plus

22 janvier 1934 : un opéra pornographique signé Chostakovitch ?

Instant classique – 22 janvier 1934… 84 ans jour pour jour. En 1930, Dimitri Chostakovitch s’intéresse de très près à une nouvelle de Nicolaï Leskov, Lady Macbeth du district de Mtzensk et demande au librettiste Alexandre Preiss de lui en tirer un livret d’opéra. Lors de la création, le triomphe est total. L’opéra s’appelle alors Katerina Ismaïlova et a à peine été modifié ici ou là. La presse unanime, Gorki en tête, crie au chef-d’œuvre… Mais quelques mois plus tard, coup de théâtre : le tout-puissant patron de Léningrad et rival de Staline, Kirov, est assassiné, sans doute sur...

lire plus

18 janvier 1930 : Chostakovitch prend un coup dans le nez

Instant classique – 18 janvier 1930… 88 ans jour après jour. Au théâtre Maly, à Leningrad, sous la direction de Samuel Samossoud, Chostakovitch crée son premier opéra en version scénique, le Nez, d’après Gogol. Il avait demandé à un écrivain notoirement antisoviétique, Zamiatine, de lui écrire le livret, que deux autres auteurs avaient ensuite complété, empruntant çà et là à d’autres grands chefs-d’œuvre de Gogol. Le jeune compositeur savait ce qu’il risquait : la création en version de concert quelques mois auparavant avait fortement agacé « l’association russe des musiciens prolétariens ». Heureusement pour lui, on n’en était pas encore à...

lire plus

8 janvier 1972 : Chostakovitch retrouve son âme d’enfant

8 janvier 1972… 46 ans jour pour jour. Deux ans après une 14e symphonie d’une noirceur morbide, Dimitri Chostakovitch achève sa 15e et dernière symphonie. Affaibli, il compose pourtant une œuvre plus optimiste, presque sereine. Dans le premier mouvement, qu’on entend ici, il replonge dans l’enfance, avec des rythmes guillerets qui font penser à une danse des jouets. . Ici et là, une citation très claire de la fameuse cavalcade de l’ouverture de Guillaume Tell de Gioachino Rossini vient ponctuer un passage qui n’évite pas les moments sombres.  Le dernier mouvement de la symphonie, long adagio hésitant, renouera dans les...

lire plus

La nouvelle saison très politique de l’Orchestre philharmonique de New York

L’Orchestre philharmonique de New York a dévoilé mardi soir sa saison 2018-2019, sous la direction musicale du Néerlandais Jaap van Zweden, qui mettra à l’honneur les immigrants et célébrera la « musique de conscience » : la nouvelle saison proposera cinq premières mondiales et mettra clairement l’accent sur le militantisme et l’apport des immigrants à la ville de New York. [avec AFP] « Nous savons tous que New York est une ville d’immigrants et c’est notre fierté et notre force », a prévenu Deborah Borda, présidente de l’Orchestre philharmonique de New York. Et Jaap van Zweden, le tout nouveau directeur musical de l’Orchestre,...

lire plus

Suivez-nous

Restez informé !

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde football dessin_roc_johnny_heritage