Select Page

Au cinéma – « Soleil battant » : quoi de plus terrible que la mort d’un enfant ?

Au cinéma – « Soleil battant » : quoi de plus terrible que la mort d’un enfant ?
Advertisement

Gabriel (Clément Roussier) et Iris (Ana Girardot) passent des vacances idylliques au Portugal, dans une maison de famille, avec leurs jumelles de six ans, Emma et Zoé. Mais bien vite, le souvenir de Lilla, leur première fille, décédée à deux ans au même endroit dans des circonstances dramatiques, ressurgit.

★★★☆

Les sœurs Laperrousaz relèvent le pari de réussir un film lumineux et sensuel sur le deuil.

Son pitch est aussi concis que rebutant : deux enfants découvrent l’existence d’une sœur aînée dont la mort quelques années plus tôt n’en finit plus de tarauder un couple.

Quoi de plus terrible que la mort d’un enfant ? Soleil battant en parle de biais, à quelques années de distance – comme le personnage joué par Ariane Ascaride dans La Villa de Guédiguian qui a connu la même expérience traumatique. Et il parle à travers le regard des enfants.

Gabriel et Iris sont minés par le chagrin. Gabriel veut l’enfouir virilement et a fait promettre à Iris de ne pas en parler à leurs jumelles. Iris n’en a pas la force. C’est elle qui a raison : un tel chagrin ne disparaîtra jamais.

Emma et Zoé découvrent donc l’existence de leur sœur avec ce mélange de gravité et de curiosité qui anime les enfants face à un mystère plus grand qu’eux. On pense à Michel et Paulette dans Jeux interdits et au cimetière pour animaux qu’ils avaient confectionné. Les jeunes actrices sont adorables. Leurs moues attendriraient un roc. Et elles évitent de tomber dans le piège, si fréquent quand des enfants sont mis en scène, du cabotinage.

Mais c’est surtout la prestation d’Ana Girardot qu’on retiendra. On connaît son nom (c’est la fille de Hippolyte Girardot) et son visage (on l’a vu dans Cloclo, Les revenants, Le beau monde, Un homme idéal, Ce qui nous lie…). Elle est ici en tête d’affiche. Sa beauté sage fait des miracles. Elle interprète avec une étonnante justesse un rôle difficile. Car Iris est tout à la fois une épouse, une mère et une femme inconsolable. Elle fait l’amour à son mari, berce ses jumelles et pleure inconsolablement sa fille disparue.

Ne vous laissez pas rebuter par ce sujet plombant et courez voir Soleil battant.

Tony PARODI



Clara et Laura LAPERROUSAZ, Soleil battant, France, 95mn

  • Sortie : 13 décembre 2017
  • Avec Ana Girardot, Clément Roussier, Agathe Bonitzer, Teresa Madruga, Paulo Calatré, Océane Le Caoussin, Margaux Le Caoussin.
  • Distribution : Alfama Films Production

En savoir plus sur le film : Soleil battant (CCSF).





 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage