Select Page

Auteur : Louise Alméras

Cinéma – Production française : comment bénéficier des aides financières ?

Chaque année, de nombreux films voient le jour grâce au mécanisme de financement du CNC. Si tous les projets cinématographiques ne parviennent pas à accéder à ces graals du milieu de la production audiovisuelle, les chiffres n’en sont pas moins importants et se maintiennent d’année en année. Comment les aides financières sont-elles attribuées et quelles sont les conditions pour les obtenir ? En France, les règles pour produire un film agréé sont nombreuses. Loin d’être des voies de soumission, elles sont aussi utiles pour protéger le milieu du cinéma français de la fuite à l’étranger ou encore tout simplement de...

lire plus

La photographie dans la culture : ces honteuses différences tarifaires

À la suite de retours avisés émanant de photographes professionnels, il est apparu que des différences notables de rémunération sont effectives au sein de la profession. Entre les tarifs officiels et la nature des clients, notamment dans la presse, la rémunération des photographes n’est pas un long fleuve tranquille. Retour sur une affaire complexe. Dans un article précédent, L’économie de la photographie, en chute libre, paie les frais du numérique, nous analysions la situation singulière de la photographie au regard du poids économique global de la culture, à partir d’un rapport publié par le ministère de la culture pour...

lire plus

Des millions et des films : les coûts de production en 2017

Pour la quinzième année consécutive, le CNC étudie la répartition des dépenses pour les films agréés, tous genres confondus. Cette étude met ainsi en lumière l’évolution des dépenses liées à la production des films comme celle des budgets alloués à chaque partie prenante des étapes de fabrication. Les films d’initiative française, au nombre de 217 l’an dernier, sont à leur plus haut niveau depuis 2003, à la suite d’une progression de 7 % par rapport à 2016. De quoi rassurer sur l’avenir de l’industrie cinématographique. Il s’agit dans cette étude menée par le CNC des films ayant obtenu l’agrément...

lire plus

L’économie de la photographie, en chute libre, paie les frais du numérique

Le département des études de la prospective et des statistiques (Deps) du ministère de la culture vient de publier un rapport sur le poids économique de la culture en 2016. Profession Spectacle s’est particulièrement intéressé à la photographie, devenu l’un des secteurs les plus fragiles économiquement. Reléguée à la dernière place des arts visuels, celle qui fut à l’origine du cinéma et portée aux nues dans la deuxième moitié du XXe siècle, la photographie est la grande perdante de la révolution numérique. C’est du moins ce que met en exergue le rapport sur le poids économique de la culture...

lire plus

« La Prière » : Cédric Kahn insuffle la vie dans son cinéma

Le 10e long-métrage de Cédric Kahn continue d’explorer les thèmes chers au réalisateur des laissés-pour-compte et des marginaux : La Prière raconte le parcours du combattant mené par d’anciens drogués qui, pour s’en sortir, ont recours à la vie spirituelle. Anthony Bajon a été récompensé d’un Ours du meilleur acteur pour ce premier rôle où il incarne Thomas, un jeune qui lutte contre son addiction à la drogue. Une pépite d’humanité, où le spectateur est à la fois témoin et reflet. Thomas, vingt-deux ans, arrive dans la communauté catholique du Cénacle. La drogue lui a déjà lié les mains...

lire plus

Le 6b, le gigantesque atelier d’artistes va devenir pérenne

Depuis 2009, cet espace de 7000 m2 basé à Saint-Denis et dédié aux créatifs permet principalement à des plasticiens d’y installer leur atelier d’artiste, avec des tarifs intéressants. Autrefois tourné vers l’événementiel et les soirées, le 6b entame des démarches pour pérenniser son espace et maintenir l’esprit de solidarité et de partage. Actuellement association loi de 1901, le 6b pourrait devenir une SCIC* en fin d’année. La perspective de racheter le lieu est à l’initiative de cette volonté de créer une coopérative : l’enjeu est à la fois de prolonger la participation des acteurs de la société civile au projet...

lire plus

Artenréel : l’expérimentation qui bouscule les arts et le spectacle vivant

Entrepreneur, salarié et associé : trois fonctions se réunissent au sein de la coopérative d’activité et d’emploi* (CAE) Artenréel. Créée en 2004 à Strasbourg, sous forme de SCOP**, cette coopérative culturelle a pour but de répondre aux besoins de nombreux artistes et de les aider dans la gestion de leurs entreprises. Elle est ainsi pionnière en France dans le domaine artistique et culturel. Depuis, un nouveau concept est né au sein d’une autre structure, Artenréel#1, un bureau de production et d’accompagnement coopératif pour le spectacle vivant. L’avantage d’une CAE* est de permettre à un porteur de projet de tester...

lire plus

Cirque Galapiat : indépendance bretonne et lien social conjugués avec art

Au départ, une poignée d’artistes décide de se lancer dans un spectacle de clowns, Risque ZérO. Près de douze ans plus tard, la reconnaissance artistique consolide leur collectif. Le Galapiat Cirque est une équipe conséquente, capable d’autofinancer quasiment toutes ses actions. Implanté dans les Côtes-d’Armor, leur cirque va à la rencontre des habitants, de ceux qui ont besoin de remettre un peu de poésie dans leur approche sociale. Cette vie collégiale du collectif les a menés à passer récemment en SCIC*, comme une réponse à ce qu’ils font déjà : œuvrer pour des projets participatifs. À la sortie du...

lire plus

La Chambre d’eau : résidences multiples et citoyennes sur les plateaux du Nord

Implantée dans un ancien moulin au Favril (Hauts-de-France), l’association La Chambre d’eau œuvre depuis plus de quinze ans pour développer des projets artistiques. L’importante synergie humaine et la diversité des approches confèrent une qualité singulière à chaque initiative, dans la lignée de l’économie sociale et solidaire (ESS). Plus connue pour ses résidences variées, l’association assure aussi des accompagnements de projets. L’ancrage revendiqué dans le territoire ne l’empêche pas d’avoir une visibilité nationale et participe d’une solidarité tournée vers la création. Le processus artistique au cœur de l’entreprise Les artistes n’ont pas vocation à se couper du reste du monde...

lire plus

Les Têtes de l’art : social et efficacité sont indissociables

Implantée à Marseille et active depuis plus de vingt ans, l’association Les Têtes de l’art est spécialisée dans les « projets artistiques participatifs », mais aussi dans l’accompagnement de projets. Entre 35 et 50 d’entre eux naissent tous les ans grâce à elle, ce qui représente 4 000 participants, en France, mais aussi à l’étranger. Sa réussite la place aujourd’hui parmi les associations culturelles les plus importantes du pays. Bien que l’association soit implantée à Marseille, son dirigeant revendique pourtant un affranchissement vis-à-vis de son territoire ; elle s’ouvre effectivement à l’international. Équilibre entre social et efficacité Sam Khebizi est l’un des...

lire plus

Suivez-nous

Restez informé !

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde football dessin_roc_johnny_heritage