Circaspire, des spectacles pour tous

Marilin Vignais co-dirige la compagnie Circaspire qu’elle a créée en 2001. En dépit d’un environnement économique difficile, elle continue à croire en sa mission de création pour 2014.

« Ne lâchons rien, l’austérité nuit gravement à la culture » scande avec un large sourire Marilin Vignais de la compagnie Circaspire à la lecture d’un tract de la CGT spectacle. Créée en 2001, sa structure est composée de deux pôles.

Le premier, regroupe des comédiens qui s’intéressent à la création sous toutes ses formes avec des interventions variées dans le cadre du spectacle de rue, du cabaret ou du théâtre. Le second développe l’enseignement auprès des enfants, notamment pour la ville de Paris sous formes d’ateliers « cirque » dans les mairies et les écoles. « Le problème de l’intermittence, c’est qu’il ne faut pas faire trop d’heures d’enseignement sous peine de perdre son statut » explique Marilin. La compagnie Circaspire est amenée à intervenir en événementiel ainsi que sur toutes les fêtes de l’année. « Nous pouvons également travailler pour des théâtres, comme cela a été le cas dernièrement pour celui de la Cible dans le 9e arrondissement de Paris ». Cette année encore la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti a officiellement réaffirmé son soutien aux artistes intermittents. Dans le même temps, les institutionnels ou les clients privés demandent de plus en plus aux professionnels de rogner sur leurs marges. « Sans l’intermittence, la création et le spectacle vivant laisseraient définitivement la place aux animateurs qui travaillent dans le secteur du loisir» note-t-elle.

Juste prix

Aujourd’hui, Marilin attend des pouvoirs publics qu’ils tiennent leurs engagements. « L’Etat doit donner aux compagnies les moyens d’exercer leur art tout en leur permettant d’embaucher des collaborateurs en CDI. Il faudrait également donner plus de moyens aux mairies pour qu’elles nous achètent nos spectacles au juste prix » explique t-elle. Marilin déplore que l’acteur soit trop souvent déprécié et rarement considéré comme un véritable témoin de son temps. « Ce qui me donne encore envie de créer, c’est que nous avons toujours des choses à dire à la société ». Ce sera le cas en 2014, puisque la compagnie Circapire proposera un nouveau spectacle de fin d’année intitulé « Au secours, c’est Noël ! » tout en reprenant au fil de l’eau et des saisons d’anciennes créations comme « La baraque foraine » ou la « Vie en rose ».

728×90
728×90

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :