Coup de gueule : ce public qui ne sait pas se tenir !

Steeve Boscardin est non seulement un spectateur passionné, mais encore un collaborateur de ResMusica. Sur le site du magazine consacré à la musique classique et à la danse, il publie un coup de gueule jalonné de diverses anecdotes récentes : une pastille de menthe sortie de son insupportable papier au cœur de Norma de Bellini ou encore la consultation du téléphone pendant un concert…

Outre les anecdotes plus personnelles parce que vécues, Steeve Boscardin évoque l’une ou l’autre réaction du chef William Christie, peu connu pour sa douceur et sa souplesse.

« Cette tendance est telle, que même des chefs commencent à s’insurger. Le 21 décembre 2016, William Christie dirigeait Le Messie de Haendel à Madrid quand un téléphone portable a soudain perturbé l’exécution du concert. Fou de rage, monsieur Christie a demandé au spectateur de sortir en lui précisant qu’il venait de gâcher l’un des plus beaux passages de la partition. Une semaine auparavant, ce sont les flashs bruyants d’un spectateur qui l’avaient fait réagir. Cette anecdote a trouvé un certain écho dans la presse spécialisée, preuve que ce type de comportements interroge et devient réellement problématique, et pas seulement dans les salles parisiennes. »

Lire la suite du billet d’humeur : ResMusica.

 

728×90
728×90

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saisissez le résultat de l'opération pour valider votre commentaire *