Hadopi et la traque des clones de sites pirates

Un coup de tonnerre dans le petit monde du téléchargement illégal : le 28 novembre 2016, le site Zone Téléchargement, le principal site francophone de liens de téléchargement illégal, est fermé par la gendarmerie au terme d’une enquête commencée en 2014, et ses administrateurs sont interpellés.

[Écho de la presse]

Aussitôt, des copies plus ou moins fidèles du site original apparaissent en ligne. La plupart ne dureront pas longtemps : ils reprennent l’apparence de Zone Téléchargement, mais pas son contenu. Près d’un an après sa disparition, un seul semble avoir vraiment repris le flambeau, un clone hébergé sur un nom de domaine en .ws (îles Samoa).

Si ce « nouveau Zone Téléchargement », l’un des sites les plus fréquentés de France, connaît un succès important, au point d’approcher le trafic de son prédécesseur, c’est notamment parce qu’il fonctionne autour d’une équipe très active d’uploaders (ceux qui mettent en ligne les fichiers), note la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi), l’organisme chargé de lutter contre le téléchargement illégal, dans une étude publiée le 9 octobre.

Lire l’article complet de Damien Leloup sur le site Le Monde.



728×90
728×90

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :