Netflix ne se séparera pas si facilement de Kevin Spacey

Et si c’était finalement Netflix le grand perdant de l’affaire Kevin Spacey ? Le contrat de la star de la série politique ne contient aucune clause de moralité. L’acteur ne pourrait donc pas être licencié pour ce motif.

[Écho de la presse]

Et si c’était finalement Netflix le grand perdant de l’affaire Kevin Spacey ? L’acteur, accusé d’agressions sexuelles à de multiples reprises, a été écarté de la production de la série House of Cards , dont le tournage de la sixième saison venait de commencer. Toutefois, d’après le site spécialisé The Blast, dont les informations ont ensuite été relayés par The Independent , le contrat qui lie le géant du divertissement et le comédien de 58 ans ne permettait en aucun cas cette mise au ban.

Lire l’article complet de Bastien Hauguel sur le site du Point.



Photographie de Une – Jordan Strauss/Invision/AP, File



 

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :