Select Page

Réforme de l’audiovisuel public : les propositions de la Scam

Réforme de l’audiovisuel public : les propositions de la Scam
Advertisement

La Scam, société civile des auteurs multimedia, a publié aujourd’hui même, lundi 23 avril 2018, seize propositions pour la réforme de l’audiovisuel public en cours de préparation. Elle plaide notamment pour la suppression totale de la publicité sur les chaînes de France Télévisions. Nous reproduisons leur communiqué, ainsi que le lien de téléchargement vers le dossier complet.

[Communiqué]

Le service public a toujours été une préoccupation majeure des auteurs et des journalistes de la Scam, pas seulement parce qu’il représente une part importante de leurs droits d’auteur, mais surtout pour les enjeux de société essentiels qu’il porte. Aussi, à peine annoncée par le président de la République, la Scam a travaillé sur le projet de cette réforme afin qu’elle ne soit pas la énième d’une trop longue série. La Scam adresse un document au président de la République, au gouvernement et aux parlementaires dans lequel elle formule seize propositions dont :

À propos des missions

– Dès lors qu’on assigne au service public « l’ambition d’éveiller, de former les jeunes et d’éclairer les citoyens », les documentaires, les grands reportages, les magazines sont la clé de voûte de sa transformation. Les COM (contrats d’objectifs et de moyens) et les cahiers des charges doivent alors placer ces programmes au cœur des grilles de programmes.
– L’atomisation et la segmentation des audiences doit conduire France Télévisions à repenser son offre éditoriale.
– Les contrats d’objectifs et de moyens de France Télévisions et Radio France doivent intégrer le risque d’audiences faibles pour renouveler les écritures permettant aux auteurs de proposer des œuvres innovantes et créatives à des publics divers.

À propos du numérique

– Il est crucial que les services publics francophones unissent leurs efforts et soient en capacité de proposer une offre légale francophone à toute la planète. Leur union, à travers la création d’une plateforme web commune, doit être une priorité.
– Le service public doit réinvestir dans la création webnative pour reconquérir ses jeunes publics.

À propos du financement

– La Contribution à l’audiovisuel public doit être portée à environ 150 euros par foyer fiscal dans un délai maximum de quatre ans.
– L’assiette de cette CAP doit être étendue à tous les foyers possédant des terminaux qui permettent de regarder des programmes audiovisuels.
– Un service public singulier passe par la disparition des parrainages et de la publicité de marques sur toutes les antennes publiques en compensant le manque à gagner.

À propos de la gouvernance

– Les présidents des groupes de l’audiovisuel public doivent être nommés par leur conseil d’administration respectif.
– La composition des conseils d’administration doit être repensée avec un collège professionnel représentant les auteurs, les producteurs et des artistes.
– Puisque les publics et en particulier les plus jeunes se tournent davantage vers la toile, il est urgent d’étendre les compétences du CSA à l’Internet.



En téléchargement :
Dossier complet des propositions de la Scam sur l’audiovisuel


 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

R.O.C & Folk

dessin_roc_johnny_heritage dessin ROC Renaud Séchant dessin_roc_philippe dessin_roc_oriordan