Soirée futuriste à la Cité des Sciences, entre musique et performances

Concerts, visites d’exposition aux sons d’artistes « psychédéliques », création d’œuvre éphémère… la Cité des Sciences ouvre ses portes le 27 avril aux noctambules pour une nuit scientifique et musicale. Organisée avec les Inrockuptibles, « Sciences frictions » accueillera ce soir-là de 20h00 à 02h00 les fans de musique électronique et d’expériences scientifiques pour une « fête futuriste ».

[AFP]

Le groupe « La Femme » mené par Sacha Got et Marlon Magnée et dont le deuxième album Mystère est sorti en 2016, donnera un concert. Des happenings rythmeront les visites des expositions de ce lieu emblématique de la culture scientifique et technique.

Les visiteurs pourront également se perfectionner au hula hoop ou encore décortiquer les performances d’un « magicien des nombres ».

Entre techno et musique expérimentale

Au Planétarium, NSDOS qui oscille entre la techno et des sonorités nettement plus expérimentales, fera écouter des sons enregistrés en Alaska (mouvements des glaciers, des rivières, fréquences des aurores boréales…) sur fond d’images de l’équipe du planétarium à 360 degrés.

En visitant l’exposition temporelle sur le numérique, « Terra Data », les visiteurs pourront participer à une fresque collective de 6 mètres de long.

Gabriel Legeleux, 24 ans, représentant de la nouvelle scène de la musique électronique française avec Superpoze, promet un « DJ-set apocalyptique ».

En costume lumineux, le performer Percuman, investira l’exposition Sons. Au milieu des jeux de la Cité des enfants, où la journée les petits de 2 à 12 ans expérimentent les jets d’eau, manipulent des machines à boules et découvrent le corps humain, le Label électronique Antinote, mélangera musique et mise en lumière.

728×90
728×90

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :