Select Page

« Southern Belle » : documentaire sur une Paris Hilton texane

« Southern Belle » : documentaire sur une Paris Hilton texane
Advertisement

Taelor Ranzau a vingt-six ans. Dix ans plus tôt, son père est mort et lui a laissé une fortune. Mais la vie de Taelor n’est pas rose pour autant.

Southern Belle a marqué les spectateurs du Festival international de cinéma de Marseille l’été dernier. Il arrive sur nos écrans neuf mois plus tard. Il a pour héroïne une Paris Hilton texane, fille unique d’un père qui, pour punir la mère de Taelor Ranzau dont il divorçait, a spolié sa femme pour léguer sa fortune de 500 millions de dollars à sa fille.

Southern Belle, film documentaire de Nicolas Peduzzi, avec Taelor Ranzau (affiche)On imaginerait volontiers que, grâce à cet argent, Taelor Ranzau vit une vie de princesse. Hélas il n’en est rien.

Comme n’importe quelle white trash [raclure blanche], de ceux qu’on voit dans 3 Billboards ou 8 Mile, Taelor Ranzau passe ses journées avec une bande d’amis aussi décérébrés et oisifs qu’elle, à boire, se droguer et tirer au fusil d’assaut sur des lapins inoffensifs.

Le documentaire du Français Nicolas Peduzzi – qui fut un temps le boyfriend de Taelor Ranzau avant de s’en séparer – suscite des sentiments ambigus. À première vue, il s’agit de l’accumulation complaisante, comme on en voit treize à la douzaine sur YouTube, de scènes d’alcool et de drogue, toutes plus trash les unes que les autres.

Mais cette accumulation produit précisément un écœurement et une mise à distance. Beaucoup plus moral qu’il n’en a l’air, Southern Belle constitue en fait le procès en règle d’une certaine dérive de l’Amérique de Trump, pourrie par l’argent facile, sans boussole morale.

Entre un oncle cinglé, un père paranoïaque, une grand-mère mourante et quelques soi-disant amis camés jusqu’aux yeux, la belle Taelor Ranzau constitue paradoxalement un môle de stabilité et de bon sens. Et la scène ultime qui clôt le film donne à son personnage une dimension que ses vaines déambulations dans Houston et ses environs ne laissaient pas augurer.

Tony PARODI

 



Nicolas Peduzzi, Southern Belle, France, 2017, 86mn

  • Sortie : 11 avril 2018
  • Genre : documentaire
  • Classification : tous publics
  • Avec : Taelor Ranzau
  • Distribution : Septieme Factory

En savoir plus sur le film avec CCSF : Southern Belle

Southern Belle, film documentaire de Nicolas Peduzzi, avec Taelor Ranzau



Découvrir toutes nos critiques de films



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait