fbpx

Sélectionner une page

Tayeb Saddiki, monument du théâtre marocain, est mort (1939-2016)

Tayeb Saddiki, monument du théâtre marocain, est mort (1939-2016)
Publicité

C’est un monument du théâtre marocain qui disparaît à son tour, en ce début d’année 2016. Né à Essaouira le 5 janvier 1939, le célèbre dramaturge, metteur en scène et comédien Tayeb Saddiki est mort hier à Casablanca, à l’âge de 77 ans. Fondateur du festival musical de sa ville natale, il a notamment dirigé le théâtre municipal de Casablanca entre 1964 et 1977 avant de lancer son propre théâtre, au quartier CIL de la capitale économique, dans les années 2000.

Il est l’auteur de près de 25 pièces ainsi que l’adaptateur de plus d’une trentaine d’adaptations d’œuvres étrangères. En 1979, il est nommé Chevalier des arts et des lettres, puis, 4 ans plus tard, Officier de l’ordre des arts et des lettres.

Liste des œuvres énumérées par Wikipédia :

  • A traduit et adapté trente-quatre œuvres dramatiques
  • A écrit trente-deux pièces de théâtre (en arabe et en français)
  • A collaboré avec André Paccard à l’écriture des Arts traditionnels dans l’architecture musulmane au Maroc (éd. Atelier 74)
  • A mis en scène un répertoire composé de plus de quatre-vingts œuvres
  • A joué en tant que comédien dans cinquante pièces, une dizaine de films et dans trente-cinq œuvres dramatiques et émissions télévisées
  • A réalisé et produit pour la télévision trente œuvres (téléfilms, œuvres dramatiques, etc.)
  • A réalisé pour le cinéma quatre courts-métrages et un long métrage (Zeft – 1984)
  • A réalisé une dizaine de documentaires (vidéo)
  • Peintre calligraphe : dix-huit expositions au Maroc et douze expositions en Tunisie, Koweït, Qatar, Sultanat d’Oman, France, Canada, Belgique, Algérie …
Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !