Twitter, Facebook et consorts : l’heure de la normalisation

Les géants d’Internet ont acquis une telle importance systémique dans nos sociétés qu’ils sont désormais sous le feu des États. Ils doivent adapter leur comportement social et fiscal sous peine de subir les foudres de la réglementation.

[Écho de la presse]

Les résultats trimestriels impressionnants des grandes compagnies de haute technologie montrent qu’elles sont loin de saturer les marchés, d’épuiser leur cycle d’innovation ou d’atteindre un plateau de croissance. Leur bilan illustre également leur importance systémique croissante, qui n’est pas sans inconvénients.

 Lire la chronique de Mohamed-El-Erian sur le site des Échos.



728×90
728×90

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :