Select Page

Vidéo. SMart ou la volonté de garantir un salaire pour tous les artistes

Vidéo. SMart ou la volonté de garantir un salaire pour tous les artistes
Advertisement

La société mutuelle des artistes, plus connue sous le nom de SMart, a été créée il y a 20 ans en Belgique, afin d’apporter des réponses concrètes et des outils administratifs, juridiques, fiscaux et financiers aux artistes. Par l’intermédiaire du statut d’entrepreneur-salarié, SMart souhaite réconcilier la protection sociale et une vraie dynamique entrepreneuriale. SMart pèse aujourd’hui quelque 100 000 membres en France et dans huit autres pays d’Europe.

Entretien avec Emily Lecourtois, responsable développement France de la SMart.

« Nous étions originellement une ASBL, un équivalent de nos associations françaises. SMart a été créé en France en 2010 sous une forme UES, Union d’économie sociale, qui est une forme coopérative de la loi 1947. On s’est transformé en SCIC en 2014. Ça correspondait à notre volonté de plus faire participer les membres au sociétariat, ce que ne permettait pas l’UES. »

« Un principe de base de SMart, qui la différencie de ce qui pourrait être du portage salarial classique, c’est ce fonds de garantie mutualisé entre tous les sociétaires qui permet de garantir le salaire quoi qu’il arrive. C’est fondamentalement une innovation sociale sur laquelle s’est fondé SMart. »

« La force de la mutualisation et du réseau, c’est aussi de se dire : on favorise la mobilité à travers ces pays d’Europe, donc l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas, l’Allemagne… »

Propos recueillis par Pierre MONASTIER



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait