YouTube renforce sa surveillance des contenus

Après les polémiques sur les vidéos extrémistes, haineuses ou contre-indiquées pour les enfants, la plate-forme de Google réagit. C’est la priorité absolue de YouTube : assainir sa plate-forme, pour rassurer le grand public, les autorités… et les annonceurs. Six mois après une première grande offensive sur le sujet, Google muscle son jeu.

[Écho de la presse]

Dans  un post de blog publié mardi, la multinationale indique que l’an prochain, le sujet occupera pas moins de 10 000 personnes en interne, qu’il s’agisse des personnes chargées de repérer et de chasser les contenus problématiques, mais aussi des juristes ou des ingénieurs travaillant à automatiser le tri des vidéos.

Le groupe se garde bien de préciser combien de salariés il emploie actuellement pour traiter cette question, mais assure que la hausse est substantielle. Dans la mesure où les effectifs mondiaux se montent aujourd’hui à 78 000 personnes, la mobilisation est en tout cas conséquente.

Lire l’article complet de Sébastien Dumoulin sur le site des Échos.



Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :