Instant classique – 10 juillet 1959… 61 ans jour pour jour. Au printemps 1947, Prokofiev assiste aux épreuves de sortie de la classe de violon du Conservatoire de Moscou. Il y entend notamment des extraits de la troisième partita de Bach joués à l’unisson par vingt élèves.

Cela lui donne l’idée de composer une sonate dans le même style et c’est une commande que lui passe le Comité des affaires artistiques de l’Union soviétique. À l’origine, l’œuvre est écrite pour un ensemble de violons, mais elle peut être jouée pour violon seul et c’est d’ailleurs dans cette version que j’ai choisi de vous la faire entendre.

Sergueï Prokofiev s’inscrit dans la mouvance classique, explorant les formes et coups d’archet traditionnels. Il faudra cependant attendre le 10 juillet 1959 – bien après la mort de Prokofiev – pour que cette courte partition soit créée par Ruggero Ricci, grand violoniste italien, à Moscou. Il existe d’ailleurs des enregistrements par ce dernier, mais ils sont découpés en mouvements distincts. Je vous fais donc entendre une version plus récente et surtout d’un seul tenant, avec la partition pour ceux d’entre vous qui savent la lire…

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »