Instant classique – 16 août 1932… 88 ans jour pour jour. En 1932, George Gershwin fait deux séjours successifs à La Havane. Il en revient avec l’idée d’une pièce pour piano et orchestre qui devait s’intituler « Rumba ».

Mais l’écoute des musiques locales, foisonnantes, et de leur instrumentation tout en percussions, le pousse à ne garder que l’orchestre et à remplacer le piano par force bongos et maracas, inspirés par la musique cubaine et des Caraïbes. George Gershwin va avec la partition – et d’autres – sous le bras pour un grand concert au Lewisohn stadium de New York, avec le Philharmonique de la ville et Gershwin au piano, puisque le programme de ce concert géant ne contient que des œuvres de Gershwin.

Le succès est phénoménal : « C’était, je crois, la soirée la plus excitante que j’avais jamais eue… 17 845 personnes avaient payé pour rentrer et 5 000 personnes étaient à l’extérieur à la fermeture, essayant de rentrer – sans succès », dira ensuite Gershwin. C’est plus tard qu’il rebaptisera cette pièce Cuban Overture.

On ne s’explique pas que cette œuvre électrisante, très populaire outre Atlantique, soit si peu donnée en Europe. Elle réveillerait les tousseurs de tout poil (enfin, en ce moment, les tousseurs se tiennent tranquilles…) ! En voici précisément l’une des interprétations les plus exubérantes avec Chicago et Levine.

Cédric MANUEL



Un jour… une œuvre musicale !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »