Instant classique – 26 janvier 1869… 152 ans jour pour jour. Johann Strauss fils compose une de ces valses délicates et élégantes dont il a le secret. Nous y retrouvons cette exquise capacité à dérouler des mélodies simples mais efficaces, qui lui vaut bien des admirateurs (et non des moindres).

Mais oui, et Johann Strauss fils est là pour ça… ça tombe bien puisque voici cent cinquante-deux ans aujourd’hui est créée à Vienne la valse Illustrations. Eh oui, aujourd’hui, vous avez deux Strauss pour le prix d’un, ce sont les soldes.

Cette valse est créée à l’occasion du grand bal de l’Association des auteurs et journalistes Concordia. Et puis évidemment, ce raout n’est pas censé accueillir le bon peuple. Au contraire, la valse est construite pour mieux accueillir et faire danser les huiles invitées à l’événement : le maire de Vienne, le directeur de la police et une foule de diplomates et autres aristocrates…

Bref, à ce moment là, Strauss est au sommet de sa gloire, dans la période la plus prolifique de ses créations (le fameux Beau Danube bleu n’a que deux ans), Cette valse délicate et élégante, qui est loin d’être la plus connue, confirme s’il en était besoin l’exquise capacité du compositeur à dérouler des mélodies simples mais efficaces, ce qui lui vaut d’ailleurs l’admiration très vive de compositeurs comme Brahms ou encore l’autre Strauss Richard, aucun lien de parenté, faut-il le rappeler.

Cédric MANUEL



À chaque jour son instant classique !
Rubrique : « Le saviez-vous ? »