Select Page

« Arythmie » : coup de cœur

« Arythmie » : coup de cœur
Advertisement

Katia et Oleg se sont rencontrés en faculté de médecine. Mariés depuis peu, ils travaillent ensemble au service des urgences d’une ville russe moyenne. Katia accueille les malades et les oriente vers le bloc. Oleg est affecté dans une unité mobile d’intervention.

Boris Khlebnikov, Arythmie, avec Irina Gorbacheva, Alexander Yatsenko (affiche)Mais réforme du système de santé oblige, leurs conditions de travail changent. On leur demande d’être plus rapides, plus efficaces, fût-ce au détriment de la qualité des soins prodigués aux patients dont ils ont la charge. Ces évolutions ne sont pas sans incidence sur leur couple. Oleg boit de plus en plus et Katia le supporte de moins en moins.

Le cinéma russe a le don de nous terrasser. Leviathan et Faute d’amour de Zvianguitsev, L’Idiot ! de Bykov, Une femme douce de Loznitsa, Classe à part de Tverdovsky, Tesnota de Balagov… La liste est longue de ces films russes qui nous laissent hébétés, pantois.

Ces œuvres ont en commun de filmer à l’os, sans concession, une société dure à l’homme, violente, égoïste, et les fragiles îlots de résistance que lui opposent quelques individus esseulés et leurs moyens dérisoires : leur courage, leur intégrité, leur amour…

Arythmie s’inscrit dans cette désormais riche généalogie. Il s’y inscrit si bien qu’il risque de passé inaperçu, éclipsé par ses prédécesseurs, desservi par la date de sa sortie en plein cœur de l’été. Il trace deux fils narratifs dont on aurait pu craindre qu’ils fussent par trop artificiellement reliés l’un à l’autre.

D’un côté, une critique politique en règle d’un système de santé, obligé de se renier pour satisfaire aux règles iniques de l’efficience capitaliste. On suit Oleg et son infirmier dans leurs maraudes, qui prennent le temps d’apaiser l’insuffisance respiratoire d’une vieille dame au risque d’arriver trop tard à leur rendez-vous suivant et d’y découvrir une patiente décédée et sa famille désespérée.

De l’autre côté, le drame intime d’un couple qui se délite, un homme et une femme qui ne se supportent plus mais n’arrivent pas à se séparer. Leur histoire, pour banale qu’elle soit, est bouleversante. Elle connaît de touchantes accalmies, telle cette scène d’amour filmée sans fard, à l’issue d’une soirée arrosée entre amis. Son dénouement réussit à éviter le double piège du cynisme et de l’irénisme.

Tony PARODI

 



  • Sortie : 1er août 2018
  • Genre : drame
  • Titre original : Aritmiya
  • Classification : tous publics
  • Avec Irina Gorbacheva, Alexander Yatsenko, Nikolay Shraiber, Maksim Lagashkin, Lyudmila Motornaya, Sergey Nasedkin, Aleksandr Samoylenko, Albina Tikhanova, Valentina Mazunina, Vladimir Kapustin, Evgeniy Sytyy, Nadezhda Markina
  • Distribution : Les Valseuses

En savoir plus sur le film avec CCSF : Arythmie

Boris Khlebnikov, Arythmie, avec Irina Gorbacheva, Alexander Yatsenko



Découvrir toutes nos critiques de films



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde football dessin_roc_johnny_heritage