L’infatigable ancienne directrice de la danse de l’Opéra de Paris ajoute une nouvelle ligne à son CV déjà très long. Elle succède à Michel Rollier à la tête de la scène nationale créée en 1997.

[Écho de la presse]

C’est une danseuse. Et comme les danseuses, elle est pétrie par le souci de ne rien lâcher. Brigitte Lefèvre a veillé sur ses prestations de danseuse quand elle était à l’Opéra de Paris, sur le théâtre du Silence qu’elle avait fondé à La Rochelle, sur la délégation à la danse du ministère de la Culture, puis, pendant vingt ans sur le ballet de l’Opéra de Paris. Elle peut bien avoir l’âge de décrocher (elle est née en 1944), elle reste en veille. Déjà membre de maints conseils d’administration, présidente de l’Orchestre de Chambre de Paris et vice-présidente du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, elle vient d’accepter la présidence de la Comédie de Clermont-Ferrand.

Lire l’article complet d’Ariane Bavelier sur le site du Figaro.



Photographie de Une – Projet de la Comédie de Clermont-Ferrand (crédits : Document Cabinet Bruhat-Bouchaudy)