Quand notre nouveau chroniqueur, Philippe Touzet, commence son année en rêvant à une situation idéale pour les arts et la culture. Attention, le réveil risque d’être brutal… et la vaisselle ne sera toujours pas faite !

Arrêt Buffet

– Le premier ministre, Jean Castex, vient d’annoncer la réouverture immédiate des théâtres et des salles de cinéma. Cette décision, à effet immédiat, prend en compte le fait que la situation sanitaire en France ne s’est absolument pas améliorée mais le gouvernement est conscient des efforts consentis par les directeurs de théâtre et de cinéma en matière de prévention et de protection du public. Il prend en compte le fait que si la situation perdure, nous risquons d’assister à l’effondrement de tout un pan de la culture dans notre pays. Effondrement artistique, certes, mais également économique. Il ne faut pas oublier que le secteur culturel pèse plus lourd que le secteur automobile…

La tartine de pain grillé avec à son bord du beurre et de la confiture d’abricots stoppe net son ascension à quelques centimètres de ma bouche. Enfin une bonne nouvelle !

Pendant que je prends ma douche, j’écoute les propos des présidents d’organisations professionnelles qui se succèdent au micro pour marquer leur satisfaction devant une telle décision. La CGT-Spectacle est invitée à la matinale de France Inter, le Syndicat national du spectacle vivant-Force ouvrière est sur France Info, le Syndicat national des metteurs en scène (SNMS) répond aux questions des journalistes de France Culture, le SYNDEAC – Syndicat national des entreprises artistiques et culturelles – intervient sur l’antenne de RTL et les Écrivains Associés du Théâtre (E.A.T) commentent l’actualité sur Radio Nostalgie…

Une fois installé à mon bureau et avant de partir pour une longue mais belle matinée d’écriture, je consulte mes mails… Et là, Bim ! Un mail de l’URSSAF. C’était trop beau, la journée commençait trop bien. Pas du tout ! L’URSSAF m’annonce, comme ça, à brûle-pourpoint, (il pourrait faire attention à mon petit cœur) que tout va bien ! Que tous les problèmes sont réglés. Plus de bug, que du big ! « Plus de problème mais plein de je t’aime ! » Bon… Je ne sais pas qui s’occupe de leur communication mais…

Le téléphone sonne… En parlant de com’, c’est la directrice de communication d’un théâtre qui va jouer une de mes pièces.

– Oui Philippe, on voulait savoir… Sur les affiches, on va mettre ton nom en aussi gros que le nom du metteur en scène et des comédiens, on voulait savoir si ça te convenait ? Allô, Philippe… C’est quoi ce bruit ?

– C’est rien, c’est… J’ai fait tomber mon mug et je m’en suis mis partout… Bien sûr, je suis tout à fait d’accord avec ta proposition…

– Ah super ! Je suis cool ravie ! Avec l’équipe, on hésitait… Parce qu’on connaît la modestie des auteurs et des autrices de théâtre…

– Eh oui, la modestie… C’est à ça qu’on reconnaît les auteurs et les autrices de théâtre… Dans tout le spectacle vivant, y a pas plus modeste que nous…

Dix minutes après, je fais la vaisselle… Ma douce et tendre compagne qui a un sens de l’observation très aiguisé est entrée dans le bureau en me disant : T’as pas fait la vaisselle… Et c’est vrai, je n’avais pas fait la vaisselle. C’est fou ce que je peux être tête en l’air… Pourtant, on a un lave-vaisselle, alors pourquoi je me tape toute cette vaisselle tous les matins ? Parce que le lave-vaisselle est plein… Voilà la raison. On devrait acheter un deuxième lave-vaisselle… J’en suis là de mes réflexions hautement philosophiques qui rejoignent en bien des points des réflexions bassement existentielles quand… Un jour, je vais écrire un essai sur la possibilité de vivre entre deux sonneries de téléphone.

C’est une amie qui est très impliquée au sein d’une organisation professionnelle.

Je fais l’impasse sur les : Ah salut, quel plaisir… Ça fait plaisir de t’entendre… Qu’est-ce que tu deviens ? (Question à la con puisque dans nos métiers depuis quelques temps on devient pas grand-chose… Je dirai même, on devient rien). En fait, c’est paradoxal, mais entre non-essentiel(le)s on parle de l’essentiel. Du présent et de l’avenir.

– Je t’appelle pour te dire que le ministère de la Culture va suivre les recommandations du rapport Racine

– Non !

– Si !

– Tu veux dire qu’on va enfin avoir droit à la représentativité des organisations professionnelles au sein de l’organisme qui gère le régime social des artistes-auteurs.

– Oui !

– Tu veux dire qu’on va mettre en œuvre une modification des modes de financement des organisations professionnelles par les organismes de gestion collective. Au nom de la fluidification du dialogue social et de la démocratie sociale entre les OGC et les organisations professionnelles.

– Oui ! Et puis y a aussi ça… Et ça…

Je vous épargne la suite car même si Jessica et moi, nous sommes plutôt du genre taciturne, la discussion a duré une heure et dix-huit minutes. C’est pas tout ça mais la vaisselle ne va pas se faire toute seule… Et puis comme j’ai quand même écrit trois répliques, je pense qu’une petite promenade du côté du Jardin des Plantes va me permettre de me remettre de toutes ces émotions matinales. J’en profiterais pour faire quelques courses…

Dans la boîte aux lettres, la SACD, c’est bizarre d’habitude ils envoient plutôt un mail parce que la déforestation c’est pas bien… Cher Monsieur Touzet, patati patata, on s’est dit que l’aide accordée au mois d’avril 2020 … (je ne cite pas le montant de l’aide pour des raisons de sécurité et pour éviter certaines réactions qui pourraient s’avérer dangereuses du type vomissement, hilarité incontrôlée qui peut mener à un arrêt cardiaque, crise de larmes qui peut engendrer des spasmes douloureux…), nous pensons donc vous accorder une aide supplémentaire au cours du premier trimestre 2021.

D’un pas léger, sourire aux lèvres, je me promène… Et en revenant, je m’arrête chez mon boucher qui m’offre carrément une côte de bœuf…

– C’est gentil, Pierrot, je sais pas quoi te dire…

– Tu dis rien et tu prends, c’est tout…

– Si je t’offre une de mes pièces en retour…

– J’en n’ai rien à foutre du théâtre…

– Je m’en doutais un peu…

– Par contre, là où j’en ai à foutre, c’est que des types comme toi et tous les autres, vous pouvez pas bosser à cause de décisions qui sont complètement…

– Incompréhensibles…

– Non !

– Incohérentes…

– Non !

– Irrationnelles…

– Connes ! De décisions qui sont complètement connes !

Et ça continue… La boulangère qui me dit être solidaire de la situation catastrophique des autrices et des auteurs de théâtre tient absolument à m’offrir un fraisier pour ma compagne et moi et un fondant au chocolat pour nos deux filles… Je me confonds en remerciements à quoi elle répond, mais non pas du tout, c’est moi qui vous remercie, vive le théâtre !

À peine rentré chez moi, les gâteaux dans le frigo, je reçois un texto… Le texto d’une amie qui vient d’être nommée à la tête d’un CDN.

– Ok auteur associé ?

– Ok quoi ?

– Suis en rdv

– Mais ok quoi ?

– Auteur associé

– Depuis des années, je milite pour qu’un max d’auteurs et d’autrices de théâtre soient associés dans des CDN, SN ou SC.

– Putain Philippe, tu fais chier ! Si je t’envoie un texto, c’est parce que j’ai pas le temps de t’appeler ou de t’envoyer un mail ! Est-ce que tu veux devenir auteur associé dans mon CDN ?

Là, je dois avouer, j’ai comme un blanc… J’entends des voix qui disent des choses très pertinentes comme sur un plateau de BFM TV… Les comédiens connus même s’ils sont sincères dans leurs démarches ne sont pas représentatifs du milieu du spectacle vivant… Le gouvernement méprise ouvertement le monde de la culture… Dans un état républicain et laïque, privilégier le culte à la culture, c’est insensé… Nous sommes en train d’assister à la fin d’un monde, le monde de la culture… Je commence à flipper légèrement quand j’entends… Jack Ralite vient d’être nommé ministre de la culture…

Bip… Bip… Bip… Bip… Bip… Bip… Bip… Bip… Bip… Bip… Bip… Bip… Bip… Bip… Bip…

– Monsieur… Regardez le point lumineux, s’il vous plaît, merci… Regardez à droite… Merci… Regardez à gauche… Merci… Regardez devant vous… Merci…

Tout est blanc… Je suis dans une chambre d’hôpital. Dans le même temps où l’infirmière s’éloigne, un médecin se penche vers moi… Chorégraphie professionnelle réglée au millimètre.

– Vous avez eu beaucoup de chance… Vous marchiez dans la rue, vous avez glissé sur une vieille affiche de théâtre et au lieu de basculer en arrière, vous êtes parti en avant vous fracasser la tête contre une colonne Morris…

– Ça fait combien de temps que je suis là ?

L’infirmière se rapproche…

– Votre compagne m’a dit que vous étiez auteur de théâtre…

Le docteur qui s’est redressé parle tout seul ou alors à des gens que je ne vois pas…

– Les colonnes Morris, elles ne servent à rien… C’est comme les pissotières autrefois, on les a rasées et puis voilà… Il faut détruire les colonnes Morris et mettre un arbre à la place !

– Ça fait combien de temps que je suis là ?

– Ma sœur aussi, elle était autrice de théâtre… Mais bon, maintenant, elle n’écrit plus…

– Pourquoi ?

– C’est pas la peine… Ça sert à rien.

– Ça fait combien de temps que je suis là ?

Philippe TOUZET

.



Auteur de théâtre, scénariste de fictions radio, président des Écrivains associés du théâtre (E.A.T) de 2014 à 2019, Philippe Touzet tient une chronique bimensuelle dans Profession Spectacle depuis janvier 2021, intitulée : « Arrêt Buffet ».



.