Après l’annulation des Zébrures de printemps, la nouvelle édition des Zébrures d’automne s’annonce riche en découvertes et nouvelles créations. Tournée vers l’Afrique, elle se déroulera du 23 septembre au 3 octobre 2020 à Limoges. La présentation publique de l’ensemble de la programmation, déjà visible en ligne, a eu lieu le samedi 29 août.

« Prendre le temps de chanter la vie »

En grande majorité, ce sont des créations et des premières en France qui seront présentées lors des Zébrures d’automne. La volonté de l’équipe des Francophonies est de favoriser les découvertes et l’émergence. La programmation est orientée vers « un passé qui éclaire notre présent afin de construire notre avenir », selon les mots de Hassane Kassi Kouyaté lors de la conférence de presse au début de l’été. « Comment l’histoire de l’autre éclaire notre histoire ? », interroge le directeur des Francophonies. Il sera évidemment question de la multiplicité de points de vue et des histoires.

Hassane Kassi Kouyaté réaffirme la volonté du festival de permettre aux publics de prendre le temps, de se poser : « Ce n’est pas une course effrénée ! » Le directeur insiste : il faut du temps pour laisser nos esprits, nos cœurs et nos corps s’imprégner de mots, de sons, d’images qui bousculent, voire bouleversent.

Un vaste programme pour toutes et tous

Cette année, les Francophonies et la Bibliothèque francophone multimédia s’associent pour proposer une grande exposition autour des trente-sept années d’existence du festival : « 37 rayures du zèbre — Le festival des Francophonies 1984-2020 ». Elle est à découvrir à partir du 23 septembre, et se poursuivra jusqu’en janvier 2021.

Douze créations seront présentées parmi plus d’une vingtaine de spectacles, avec un large spectre de disciples allant de la danse et du théâtre aux contes, aux marionnettes et au cirque ; seront également au programme une déambulation, une parade, un bal, des projections, les habituels remises de prix (RFI Théâtre, Prix SACD de la dramaturgie francophone et le prix Sony Labou Tansi des lycéens) et toujours les concerts qui animent les soirées du festival.

La nouvelle mise en scène de Hassane Kassi Kouyaté, Congo Jazz Band, écrite par Mohamed Kacimi, est à découvrir à l’Opéra de Limoges du 24 au 26 septembre, puis à Uzerche le 29 septembre. Elle retrace près d’un siècle d’une histoire tragique, celle du Congo, accaparée par différents dictateurs nationalistes ; ce spectacle est surtout un espace de parole et de révolte, un moteur de changement. Selon Hassane Kassi Kouyaté, « cette nouvelle création est très musicale et joyeuse, il y est question d’immigration sans parler de chiffre ou de mort ».

Comme les éditions précédentes, le laboratoire du zèbre propose en collaboration avec l’université de Limoges des rencontres autour des spectacles. Au nombre de cinq, elles ont pour vocation d’ouvrir horizontalement le discours entre publics, artistes et universitaires.

Un festival sous contraintes sanitaires

Lors de la conférence de presse, le directeur a soutenu que 97 % des événements prévus devrait pouvoir se faire malgré l’ampleur internationale du festival.

Toute l’équipe des Francophonies – Des écritures à la scène met en place plusieurs dispositifs – jauge réduite, distanciation sociale / physique ou flux de circulation – afin d’accueillir le public, les artistes et les professionnels dans les meilleures conditions sanitaires. La ville, comme l’année dernière, met à disposition la « grande » caserne Marceau où s’installeront les bureaux du festival, la librairie, le restaurant ou les rencontres.

Vincent PAVAGEAU

Informations
Festival les Zébrures d’automne, du mercredi 23 septembre au samedi 3 octobre 2020
Pour découvrir toute la programmation : les Francophonies
La billetterie en ligne est ouverte depuis le 1er juillet et à partir du 29 août par téléphone au +33 (0)5 55 10 90 10, et au bureau des Francophonies.

 



Crédits photographiques de la Une : Christophe Pean
Visuel des Francophonies : Atelier Cédric Gatillon