Avec onze fédérations aux quatre coins de la France, le Réseau du Chainon Manquant s’affirme comme l’un des outils majeurs pour les compagnies qui souhaitent montrer leur travail et pour les programmateurs en charge de petites et moyennes salles non-labellisées. Pourquoi et comment adhérer ? Comment un projet artistique peut-il être programmé au festival ? Profession Spectacle vous explique tout.

La 29e édition du festival Le Chainon Manquant s’est déroulée du 15 au 20 septembre à Laval et Changé en Mayenne. Malgré les contraintes sanitaires, qui ont empêché la tenue de plusieurs rencontres professionnelles, l’énergie de ce festival, unique dans son fonctionnement, était au rendez-vous. Le festival est la partie émergée du Réseau Chainon. Constitué d’un ensemble de programmateurs et programmatrices de petites et moyennes salles non-labellisées, ce réseau travaille par fédérations régionales et œuvre pour la visibilité d’artistes et de compagnies ancrées dans leur territoire. Explications.

Le réseau du Chainon

À partir du milieu des années 1980, de nouvelles structures dédiées au spectacle vivant fleurissent dans les villes dites petites ou moyennes. Les postes d’adjoint à la culture se développent, le spectacle vivant devient une problématique à part entière de la politique culturelle locale. Le réseau du Chainon naît de cette dynamique. Il devient alors un outil à double vocation : le repérage artistique et le développement culturel en circuit court.

Aujourd’hui plus de trois cents structures adhèrent au réseau, principalement des théâtres de ville ou des services culturels de communes, de communautés de communes, d’agglomérations, voire des festivals, essentiellement en territoire français rural ou semi-urbain. Elles sont regroupées en onze fédérations et coordinations régionales. À eux seuls, les membres du réseau voient plus de trois mille projets artistiques par an.

Pourquoi adhérer au réseau ?

L’adhésion permet aux structures :
– de participer au repérage artistique en proposant les artistes accompagnés sur le territoire ;
– d’avoir un tarif préférentiel pour accéder au festival du Chainon Manquant et ainsi découvrir la sélection artistique pluridisciplinaire issue du dispositif de repérage ;
– de participer à la vie de l’association et d’avoir un droit de vote aux assemblées générales du Réseau Chainon ;
– de participer à la Tournée du Chainon et de bénéficier de tarifs négociés (de 10 % à 40 %) sur les prix des spectacles. L’organisation des tournées s’inscrit dans le cadre de réunions de programmation région par région en présence des adhérents du territoire ;
– de profiter des mutualisations sur les transports générés par les tournées entre adhérents ;
– de profiter d’échanges et d’expertises sur la qualité artistique de spectacles auprès des autres adhérents, d’experts sur chaque discipline et du responsable artistique du Réseau mandaté pour couvrir les grands événements culturels.

Les structures adhérentes rencontrées lors du festival affirment la nécessité de se réunir, de discuter et d’échanger entre professionnels au sein des fédérations régionales pour se sentir moins isolées. La mutualisation des frais permet par ailleurs de faire tourner un spectacle dans une région alors qu’une seule structure n’en aurait pas eu les moyens pour une unique date. Enfin le Réseau Chainon offre une visibilité nationale aux projets artistiques soutenus régionalement.

Qui peut adhérer au réseau ?

Toute structure proposant une programmation et respectant les conventions collectives du spectacle vivant peut adhérer au réseau.

Comment adhérer au réseau ?

L’adhésion, qui coûte 300 € par an, s’effectue localement, via les fédérations régionales, ou directement à l’échelon national s’il n’existe pas de fédération sur le territoire (pour toute demande d’information : administration@lechainon.fr et 02 43 56 01 29).

Le festival Le Chainon Manquant

Après onze ans de mise en réseau apparaît l’idée d’un festival qui comblerait un manque constaté par les professionnels : il n’existe aucune plate-forme artistique permettant aux artistes de présenter leurs projets et aux diffuseurs de repérer les talents. Depuis maintenant vingt-neuf ans, le festival permet à la plupart des spectacles programmés d’avoir une grande visibilité nationale et de belles tournées. Il se déroule tous les ans en septembre pendant six jours : environ soixante-dix spectacles y sont présentés et près de cinq cents professionnels viennent au rendez-vous.

La programmation du festival est répartie à part égale entre :
– des projets présentés lors des Régions(s) en Scène(s) (voir ci-dessous) ;
– des repérages de la direction artistique et des membres du réseau ;
– des partenariats et repérages à l’international.

Tout professionnel peut venir au Chainon Manquant, qu’il soit adhérent ou non. Cette année, de nombreuses structures ont d’ailleurs sauté le pas pour la première fois après l’absence de festivals pendant l’été. Les principaux attraits du festival tiennent :
– dans une programmation pluridisciplinaire correspondant aux moyens techniques et financiers de petites et moyennes structures ;
– dans la pré-sélection de projets qui ont déjà été plébiscités par ailleurs ;
– dans les rencontres et échanges interprofessionnels et interrégionaux.

Région(s) en Scène(s)

Chaque année, entre janvier et mars, les fédérations régionales organisent un festival au cœur de leur territoire appelé “Région(s) en Scène(s)”. À cette occasion les structures défendent les projets qu’elles souhaitent faire découvrir et montrer au réseau. Quelques spectacles se retrouvent à l’édition suivante du Chainon Manquant.

Le prochain Région(s) en Scène(s) se déroulera en région Centre-Val de Loire à L’Équinoxe, les 28 et 29 septembre. En 2021, neuf festivals seront organisés ; les dates seront à découvrir prochainement sur le site du Chainon.

Comment un projet artistique peut-il être programmé au festival ?

Le chemin le plus évident pour une compagnie ou un collectif qui souhaite être programmé lors du Chainon Manquant est de passer par la fédération de sa région si elle existe, par exemple en invitant les adhérents de sa région à découvrir leur travail. Ces derniers peuvent alors soutenir le projet pour une visibilité dans Région(s) en Scène(s). Il est également possible de contacter des adhérents autres que ceux de sa région d’implantation, ou encore la coordination artistique en envoyant un courriel avec ces dates de représentations à : artistique@lechainon.fr.

Tous les projets présentés au Chainon Manquant ont été vus au minimum par trois adhérents du réseau ou par le coordinateur artistique.

François Gabory, président du Réseau, affirme que le Chainon Manquant est comme un grand entonnoir dans lequel les adhérents mettent ce qu’ils ont vu et ce qu’ils souhaitent partager. Il y a ensuite un filtre représenté par le coordinateur artistique, en l’occurrence Kevin Douvillez, qui fait une synthèse et une proposition de programmation, validée ensuite par le conseil d’administration.

Vincent PAVAGEAU

En savoir plus : Le Chainon Manquant



Crédits photographiques : Florian Renault