Lors d’un festival, une communauté affectuelle se forme, dotée d’un fort sentiment collectif, quasi religieux. Celui-ci bouleverse profondément en retour le festival lui-même, de son organisation à son développement en passant par le marketing.

Lors d’un festival, une communauté affectuelle se forme. D’où vient ce sentiment communautaire, à la fois si fort et si éphémère ? Qu’est-ce qui explique le besoin de nos contemporains à se retrouver lors de festivals ? Quels sont les concepts éclairants pour appréhender le phénomène ? Quel impact a ce dernier sur les festivals, sur leur organisation, sur le mode de consommation, sur le marketing, sur la fidélisation ?

Tels sont quelques-uns des enjeux de la synthèse proposée par Mathilde Viot, auteure d’une thèse professionnelle, dirigée par Dominique Bourgeon-Renault (MECIC / BSB), sur le thème : « L’impact des communautés affectuelles sur le développement des festivals« . Entre le 12 mars et le 9 avril, Profession Spectacle a ainsi publié une série de cinq articles sur les communautés affectuelles en festivals.

Nous en proposons aujourd’hui la synthèse intégrale dans un document téléchargeable, mis à la disposition de tous.

Lire les cinq volets de l’étude en ligne :

.

En téléchargement  :
Étude complète sur les communautés affectuelles en festivals (pdf)

 



En partenariat avec le MECIC /  Burgundy School of Business de Dijon

Logo Burgundy School of Business - ESC Dijon