D’après une étude de l’autorité indépendante, 82 % des « experts » représentés dans les publicités télévisées sont des hommes. Les femmes sont reléguées à des rôles de consommatrices inactives, souvent dénudées.

[Écho de la presse]
.

[…] « Le rôle attribué aux femmes est réducteur et, volontairement ou non, des stéréotypes de genre imprègnent encore un grand nombre de messages », écrit le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). […]

Le CSA a décortiqué un peu plus de 2 000 publicités diffusées juste avant 20 heures, sur 24 chaînes gratuites et commerciales de la TNT. […] Dans ce rapport, le Conseil […] établit plusieurs constats. Le premier est que les hommes sont davantage représentés à l’écran : ils constituent 54 % des personnages mis en scène par les publicités télévisées, contre 46 % pour les femmes – alors que les femmes sont plus nombreuses dans la population française.

[…] Dernier constat du CSA, là aussi peu étonnant : la publicité sexualise davantage les femmes que les hommes. Sur 82 messages mettant en scène des attitudes suggestives ou des cadrages intimes, 55 le faisaient via des corps féminins.

Lire l’article complet de Jérôme Lefilliâtre sur le site de Libération.