Accusations contre Éric Salvail, Gilbert Rozon… le séisme Harvey Weinstein se répand au Canada !

L’affaire est partie d’un message posté par la réalisatrice canadienne Lyne Charlebois, précédé du fameux #MeToo : elle ne dit rien de ce qui lui est arrivé mais accuse « un homme connu, populaire, riche et se pavane impunément. Notre Weinstein québécois ! Wow! Pas DRÔLE du tout… » Outre Atlantique, la personne visée ne fait aucun doute : Gilbert Rozon. Les langues se délient : neuf femmes racontent alors à la presse leur témoignage.

Gilbert Rozon, magnat du rire

Neuf femmes ont contacté Le Devoir et 98,5 FM pour décrire le harcèlement et les agressions sexuelles dont elles ont été victimes, inconduites sexuelles qui s’échelonneraient sur trois décennies : l’animatrice Pénélope McQuade, la comédienne Salomé Corbo, les recherchistes Sophie Moreau et Anne-Marie Charrette, la réalisatrice Lyne Charlebois, l’entrepreneure Geneviève Allard et Marlène Bolduc, employée de Vélopousse-Maisonneuve. Toutes acceptent aujourd’hui de passer à l’offensive et de témoigner à visage découvert. D’autres témoignages accablants seraient aujourd’hui encore en train de voir le jour.

« Toutes l’ont connu dans un contexte professionnel, raconte Améli Pineda dans Le Devoir. Certaines étaient même mineures au moment des incidents rapportés. Et pendant des années, elles ont cru être seules. »

Le président de Juste pour rire Gilbert Rozon a quitté toutes ses fonctions officielles hier, dans la foulée de ces allégations d’inconduite sexuelle, déclaration qu’il a réitéré ce matin sur sa page Facebook.

Éric Salvail, animateur vedette

Autre personne visée par des accusations de plus en plus insistantes : Éric Salvail. Les témoignages sont tout aussi accablants que pour Gilbert Rozon ; dans une entrevue avec Journal, une réalisatrice soutient qu’elle a vu l’animateur se livrer régulièrement à des attouchements inadéquats : « Il pognait les fesses des gars régulièrement. […] Tu peux parler à 50 000 personnes et elles auraient toutes des anecdotes à raconter ». Et la réalisatrice de préciser que son comportement était « un secret de polichinelle ».

En 24 dernières heures, le célèbre animateur canadien a perdu toutes les émissions qu’il pilotait en raison d’allégations d’inconduites sexuelles. V a en effet suspendu la diffusion d’En mode Salvail « pour une période indéterminée ». Du côté des annonceurs, plusieurs ont délaissé le talk-show, dont McDonald’s, Metro et Transat. Quant à Rouge, la station de radio de Bell Média a remplacé son émission, Éric et Les Fantastiques.

À l’image de Gilbert Rozon, Éric Salvail a annoncé son retrait via Facebook.

C’est à se demander qui sera la prochain et… quand le séisme Harvey Weinstein gagnera l’Europe, la France ! Certains doivent commencer à se faire du souci…

Brice WATTEZ

Correspondant Amérique du Nord


728×90
728×90

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :