Select Page

25 ans de l’Acid : la défense du cinéma indépendant plus que jamais nécessaire

25 ans de l’Acid : la défense du cinéma indépendant plus que jamais nécessaire
Advertisement

L’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion est née d’un acte de résistance en 1992. 25 ans après, sa présence est plus que jamais nécessaire dans une industrie où les inégalités se creusent toujours plus entre blockbusters et œuvres indépendantes. Profession Spectacle a rencontré la coprésidente de l’association, Fabianny Deschamps.

Lancée dans les années 1992, l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion fête ces 25 ans aujoud’hui. L’organisation a été créée par une bande de « cinéastes gaucho », selon la confidence amusée de Fabianny Deschamps, coprésidente, alors que les grosses productions commençaient à nuire à la diffusion des indépendants. Pour faire face à l’arrivée de ces machines à fric, l’association a développé un réseau de soutiens. Son objectif est de promouvoir la diffusion de ces films, notamment en les faisant connaître et en favorisant le déplacement des réalisateurs lors des premières des films. « Il s’agit aussi de réinvestir la salle de cinéma comme foyer social », précise-t-elle.

Objectif : disparaître

Aujourd’hui, l’action de l’Acid couvre plus de 300 salles en France et à l’étranger. L’association présente aussi neuf films par an à Cannes pour les aider à trouver un distributeur : « Le festival est le nerf de la guerre », résume-t-elle. La cinéaste, coprésidente depuis mi-janvier, souligne le bilan positif de cette association qui n’a fait que grandir ; elle est aujourd’hui reconnue comme label dans le monde du cinéma. À titre d’illustration, elle cite notamment quelques cinéastes soutenus par l’association et qui ont fait leur chemin, tels que Lucas Belvaux ou Justine Triet.

Néanmoins, Fabianny Deschamps le reconnaît : aujourd’hui, l’action de l’Acid est plus que jamais nécessaire. « Plus le marché se concentre, plus les inégalités économiques sanctionnent les petites productions et plus nous sommes sollicités », résume-t-elle. L’accélération permanente de la société joue également en défaveur de cette production. « Ce qui faisait connaître ces films, c’était le bouche-à-oreille. Or, la rotation est telle que les films indépendants ne restent jamais suffisamment en salles pour que cela puisse faire son effet. » Prolonger la diffusion le plus longtemps possible est, de ce fait, l’une des priorités de l’association.

Le cinéma indépendant est par ailleurs doublement sanctionné de nos jours par le fonctionnement du marché qui lie diffusion sur le petit écran et succès en salle. Comme l’explicite le site de l’association : « La télévision, devenue un opérateur déterminant de l’industrie, tend à lui appliquer ses propres critères et contribue à sinistrer la cinématographie française, se refusant à programmer les films dont elle juge l’audience en salles insuffisante ».

Ancrer l’action de l’Acid à Bruxelles

Étant donné le contexte actuel, quelles sont donc les perspectives pour l’association ? L’objectif ultime, pour Fabianny Deschamps, serait de ne plus exister… En attendant, l’organisme se concentre sur son cœur de métier : promouvoir et faire parler des films en luttant contre les blockbuster et la valse des programmations. « Nous allons aussi développer nos liens à l’international, précise la coprésidente. Notre objectif est d’identifier d’autres modèles de résistance. C’est par exemple ce que nous avons fait en 2016 en Amérique latine, lors du Festival international du film indépendant argentin. »

L’organisation souhaite également ancrer son action du côté européen : « Nous voulons avoir un pied là où les choses se font et se défont, c’est-à-dire à Bruxelles. Nous voulons aussi définir un modèle de fonctionnement qui soit duplicable ».

À ce jour, aucune célébration n’est prévue cette année, alors que l’Acid avait tenu à marquer le coup pour ses 20 ans. Mais l’année ne fait que commencer…

Chloé GOUDENHOOFT

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde football dessin_roc_johnny_heritage dessin ROC Renaud Séchant dessin_roc_philippe dessin_roc_oriordan