Select Page

À 85 ans, Gena Rowlands a enfin son Oscar !

À 85 ans, Gena Rowlands a enfin son Oscar !
Advertisement

Nous sommes en 2015 après Jésus-Christ. Toutes les récompenses ont été attribuées à la célèbre actrice Gena Rowlands, aujourd’hui âgée de 85 ans… Toute ? Non ! Car un festival peuplé d’irréductibles jurés résistaient encore et toujours à cette conquérante. Et la vie n’était pas facile pour eux, jusqu’à ce qu’ils rendent les armes…

Après deux nominations aux Oscars comme meilleure actrice, en 1975 pour Une femme sous influence et en 1981 pour Gloria, Gena Rowlands recevra enfin, ce samedi 14 novembre, un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

Unique femme et muse du génial réalisateur John Cassavetes, mort en 1989 à Los Angeles, elle a joué dans dix de ses films. Elle a par ailleurs tenu un rôle dans deux films de son fils Nick et dans un autre de sa fille Zoe… une histoire de famille !

Son interprétation de Mabel Longhetti est considérée sinon la meilleure, du moins l’une des plus vertigineuses plongées dans les méandres d’une femme au sein d’un couple.

Outre John Cassavetes, qui affirma vouloir se marier avec elle au soir de leur première rencontre, Gena Rowlands a travaillé avec Woody Allen, William Friedkin, Jim Jarmusch, Paul Schrader, David Miller et Forest Whitaker.

Spike Lee

L’enfant terrible de la communauté noire

L’enfant de Fort Green, Spike Lee (58 ans), recevra également un Oscar d’honneur au cours de la cérémonie. Réalisateur engagé pour la cause des Noirs et les questions interraciales, il est notamment l’auteur de Malcolm X, avec l’un de ses acteurs fétiches dans le rôle-titre, Denzel Washington.

Si ce film a obtenu deux nominations aux Oscars, Spike Lee se plaint alors du racisme supposé de la communauté hollywoodienne, qui bouderait son travail en raison de ses dénonciations raciales. Première plainte d’une longue série qui comprend dégoût, mépris et insultes, les uns le soutenant, les autres lui reprochant sa volonté de victimisation proche du marketing.

Entre le cinéma et les affaires, la charité chrétienne de Debbie Reynolds

Debbie ReynoldsTroisième et dernière primée : Debbie Reynolds (83 ans), mère de l’actrice Carrie Fisher – qui reprend son rôle de la princesse Leia dans le très attendu Star Wars -, recevra le prix spécial Jean Hersholt, en raison de son engagement humanitaire au service des personnes atteintes de maladie mentale.

Après des débuts remarqués avec Gene Kelly dans Chantons sous la pluie en 1952, elle enchaîne les films sous la direction de réalisateurs tels que Don Hartman, Charles Walters, George Marshall et de  Robert Mulligan.

Membre et ministre de l’Église évangélique du Nazaréen, elle allie son métier d’actrice avec celui de femme d’affaires, possédant son propre hôtel à Las Vegas, et sa passion de collectionneuse : elle est en effet la propriétaire d’une des plus grandes collections mondiales d’objets et de documents liés au 7e art. Elle en vendit une partie en 2001, dont la fameuse « Subway dress » de Marilyn Monroe.

Debbie Reynolds fut membre actif (notamment comme présidente) pendant 56 ans de l’association caritative The Thalians, avant de laisser récemment la place au Dr. Irwin Lehrhoff. Fondée par des acteurs d’Hollywood en 1955, dont Debbie Reynolds elle-même, cette œuvre vient en aide aux personnes souffrant d’une déficience mentale.

Laissons enfin la parole à Cheryl Boone Isaacs, présidente de l’Académie des arts et sciences du cinéma :

« Nous célébrerons leur réussite tout en sachant que leur oeuvre, accomplie avec passion, dévouement et le désir de faire une contribution positive, va aussi enrichir les générations futures.« 

Vanessa LUDIER

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait