Select Page

À Londres, les chanteurs de rue adoptent le lecteur de carte bancaire sans contact

À Londres, les chanteurs de rue adoptent le lecteur de carte bancaire sans contact
Advertisement

Pendant des siècles, les artistes et vendeurs de rue ont pu compter à Londres sur la menue monnaie amassée auprès des passants pour vivre. Mais avec la disparition progressive de l’usage de l’argent liquide dans la capitale britannique, la nécessité de s’adapter s’impose.

C’est ce qu’a rapidement compris la chanteuse Charlotte Campbell, l’une des premières à adopter un lecteur de carte bancaire sans contact pour faire rémunérer ses prestations sur la rive sud de la Tamise. « Les gens ont pris l’habitude de tout payer par carte », dit la jeune femme de 28 ans à l’AFP. Or « si les gens n’ont plus de monnaie, l’art de rue risque de disparaître. »

Désormais, 5 à 10 % de ses revenus ne proviennent plus de pièces de monnaie jetées dans sa housse de guitare mais de paiements effectués sur le petit lecteur portable de cartes, qu’elle a programmé pour débiter 2 livres (2,22 euros).

Les chiffres du gouvernement lui donnent raison. Selon un rapport du Trésor publié cette année, la part des paiements en liquide au Royaume-Uni est tombée de 62 % en 2006 à 40 % en 2016. Une proportion qui devrait chuter à 21 % en 2026, pronostique le document. Le ministère encourage le mouvement en interdisant depuis janvier aux commerçants de faire payer des frais pour l’utilisation de cartes de paiement.

avec AFP



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage