Foudroyé au combat le 22 septembre 1914, quelques jours avant ses 28 ans, auteur à jamais d’un livre unique, Henri Fournier connu sous le nom d’Alain-Fournier et auteur du Grand Meaulnes, fait son entrée dans la Pléiade.

La prestigieuse collection de Gallimard est réputée pour publier les œuvres complètes (ou quasi complètes) des écrivains du patrimoine littéraire mondial. Aucun auteur d’un seul livre n’avait eu droit à ce privilège avant Alain-Fournier.

Pourquoi Le Grand Meaulnes ? Publié en 1913 (le roman a manqué cette année là le Goncourt d’une seule voix!), ce chef-d’œuvre intemporel, roman d’amour troublant, conte fantastique, mélange subtil de brume et de lumière (comme l’on imagine le Berry et la Sologne), demeure l’un des livres français les plus lus au monde. Le Grand Meaulnes est l’œuvre littéraire française la plus traduite et lue dans le monde juste après Le Petit Prince de Saint-Exupéry (en Pléiade depuis 1999).

Le volume de la Pléiade (640 pages, 42 euros), en librairie à partir de jeudi, est enrichi d’un choix de lettres, de documents et d’esquisses, notamment un chapitre inédit révélant l’impasse dans laquelle la quête d’un amour absolu conduit Meaulnes. Les lettres rassemblées dans le volume mettent au jour la passion contrariée d’Alain-Fournier pour Yvonne de Quiévrecourt qui a inspiré le personnage d’Yvonne de Galais.

.