Sélectionner une page

« Baby Macbeth » d’Agnès Limbos : William Shakespeare pour… les tout-petits (1-3 ans) !

« Baby Macbeth » d’Agnès Limbos : William Shakespeare pour… les tout-petits (1-3 ans) !
Publicité

Raconté aux tout-petits (entre 1 et 3 ans) en vieil anglais, Baby Macbeth est une curiosité qui propose de familiariser les jeunes enfants avec l’univers shakespearien en leur racontant quelques-unes de ses plus célèbres pièces. Du grand art !

On fera accéder à la salle en avance les quelques bébés volontaires pour être des protagonistes de ce spectacle. Le public, entrant peu après dans le dispositif intimiste, les découvrira attablés devant le plateau de jeu, affublés de costumes, fin prêts pour ce congrès shakespearien. Princes et princesses, ducs et duchesses, sont vêtus de tissus chatoyants et coiffés de couronnes ou de bonnets brillants.

C’est alors qu’Agnès Limbos entre en scène. Face à ses invités de choix, sur leurs sièges royaux, et au reste du public assis sur un dispositif en arc de cercle qui entoure l’aire de jeu, elle allume trois bougies sur le chandelier et ouvre cette originale initiation à l’œuvre de William Shakespeare. Et tandis que, de chaque côté, un musicien (Joachim Caffonnette) et un régisseur, coiffés d’une perruque tous deux, s’apprêtent à la suivre, elle démarre son récit.

Fidèle à sa spécialité, la Compagnie belge Gare Centrale utilise les marionnettes et le théâtre d’objet pour illustrer ses créations. Ce seront donc des poupées artisanales et rudimentaires aux robes de tissus soyeux verts et bleus pour raconter les Montaigu et les Capulet. Sur quelques centimètres se joue un drame haletant : des invectives et des combats entre les deux maisons et, bientôt, la course de Roméo sur la lande, son épée à la main.

La magie est partout

Pour Macbeth, Agnès Limbos propose aux spectateurs de s’emparer de la couronne d’Écosse qu’elle suspend, accrochée à un fil, au bout d’un bâton au-dessus de l’assistance. Peu après, un papillon se pose de fleurs en fleurs sur le jardin apparu en quelques secondes. Tout est extraordinaire, un réel émerveillement pour les petits spectateurs fascinés par la conteuse hors-pair autant que par les multiples objets qui apparaissent pour raconter ces histoires : Le songe d’une nuit d’été, Le Roi Lear, Ophélie… Des figurines de toutes sortes peuplent les terrains de jeu tandis que le xylophone confère à cette représentation toute la magie qui y correspond.

Le spectacle se joue aussi chez les enfants royaux à la table : une petite duchesse espiègle pique sa couronne à un prince présent. Celui-ci, offusqué, la reprend mais lui donne une fleur en échange. La magie a largement débordé du récit seul et se cache maintenant à chaque endroit. Cerfs, ânes et châteaux apparaissent et disparaissent. On entend des « Oh ! » et des « Ah ! ». Et parfois aussi des petits rires, tant l’humour traverse ce spectacle atypique et miniaturisé.

Le kitsch recyclé comme moteur de l’imaginaire

Déplaçant sans cesse les objets (une bonne centaine au total) et les guirlandes lumineuses qui les entourent, la conteuse-manipulatrice bruxelloise développe son petit monde fait de récupération et d’inventions, osant le kitsch parfois assumé pour composer un univers réellement surprenant mêlant poésie pure et surréaliste, drame et clown.

Le grand talent de la compagnie Gare Centrale est d’ouvrir le champ de l’imaginaire, de provoquer une rencontre avec le théâtre shakespearien, ses excès et son souffle, sa magie et sa poésie. Et c’est une mission largement réussie.

La critique belge ne s’y est pas trompée, qui lui a attribué cette année son prix pour le « Meilleur spectacle jeune public ».

Nicolas ARNSTAM

 



Spectacle : Baby Macbeth

Création : 2015

Durée : 25mn

Public : Tout public à partir de 1 ans

De et avec : Agnès Limbos

Compositions, piano :  Joachim Caffonnette

Conseil dramaturgique : Sabine Durand

Création lumière : Jean-Jacques Denemoustier

Scénographie : Sophie Carlier

Costumes et chapeaux : Françoise Colpé

Construction : Alexandre Herman

Régie en alternance : Nicolas Thill, Joël Bosmans

Compagnie : Gare Centrale

Crédits photographiques : Alice Piemme

BABY MACBETH. Agnès Limbos, Cie Gare Centrale © Alice Piemme

 



Où VOIR LE SPECTACLE ?

Spectacle vu au Théâtre de l’Atalante dans le cadre du Festival Pyka Puppet Estival le 9 décembre 2018

– 28/12/18 : Maison de la Culture et des Loisirs de Gauchy (02)
– 5/01/19 : Abattoirs de Bomel, Namur (Belgique)
– 2/3/19 – 10/3/19 : Petit Théâtre de Lausanne (Suisse)
– 23 – 25/03/19 : Très Tôt Théâtre Quimper (29)
– 28/03/19 – 1/04/19 : La Maison du Théâtre de Brest (29)
– 10 et 11/05/19 : Centre Culturel de Belém, Lisbonne (Portugal)
– 4 et 5/06/19 : Salle Jean-Favre, Langres (52)

BABY MACBETH. Agnès Limbos, Cie Gare Centrale © Alice Piemme

.



Découvrir toutes nos critiques de spectacles



 

Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook