Select Page

Comment, grâce à PMB, l’Institut International de la Marionnette affine son catalogage et valorise ses collections

Comment, grâce à PMB, l’Institut International de la Marionnette affine son catalogage et valorise ses collections
Advertisement

Pour mieux valoriser ses collections, l’Institut International de la Marionnette a décidé de moderniser ses outils et d’adopter le modèle de catalogage FRBR. L’occasion de remettre en pleine lumière le rôle des documentalistes et d’en faire de véritables experts dans leur domaine.

[Écho de la presse]

L’Institut International de la Marionnette (IIM) est une association sous tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication située à Charleville-Mézières. Il abrite l’Ecole Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette (ESNAM), ainsi qu’un Centre de recherche et de documentation, qui conserve des collections patrimoniales (marionnettes, affiches et archives d’artistes, etc.) qui font régulièrement l’objet d’expositions.

Exposition partagée

L’Institut anime également le Portail des Arts de la Marionnette (PAM) qui permet de valoriser ses collections numérisées, mais aussi celles de 26 autres structures partenaires, notamment des musées, la BnF, des théâtres, des festivals et des compagnies qui partagent leurs archives, leurs photos, leurs vidéos, etc.

Migration et agrégation des données

Un nouveau portail va désormais accueillir la fusion de deux projets : le Portail des Arts de la Marionnette (avec des documents numériques consultables en ligne) d’un côté et le SIGB de l’Institut de l’autre, qui avait évolué en « catalogue mutualisé », un outil collaboratif pour permettre aux partenaires de signaler également leurs ressources physiques non numérisées. “Deux outils cohabitaient, explique Raphaèle Fleury, chercheuse de formation, en charge du projet PAM depuis 2009, et devenue responsable du Centre de recherche et de documentation de l’Institut. Nous manquions d’efficacité. Nous avons donc décidé d’agréger toutes les données au sein d’un seul et même outil, afin d’offrir aux contributeurs comme aux usagers, un outil plus riche, pour décrire l’ensemble de notre domaine”.

De nouvelles possibilités

Après appel d’offres, c’est la solution proposée par PMB Services qui a été choisie. Elle a permis à l’Institut de fusionner toutes les données et de développer de nouvelles fonctions autour de trois axes :

  • la gestion des objets (les marionnettes et autres objets en 3 dimensions des collections de l’Institut ou de ses partenaires) avec des fonctions d’inventaire, de récolement, de gestion d’état, etc.
  • l’éditorialisation des autorités (collectivités, auteur, sujet, œuvres spectacles, vocabulaire etc) avec des biographies, des résumés, des descriptions etc.
  • l’articulation entre données bibliographiques, documents numériques et autorités permettra plus tard, par des interopérabilités avec des outils d’annuaire et d’agenda, d’aller et venir entre des actualités du domaine de la marionnette et les archives qui retracent l’histoire de celui-ci.

Lire l’article complet sur le site d’Archimag



Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait