Select Page

Concert parisien hier soir du groupe de rock Eagles of Death Metal : l’émotion à l’Olympia

Concert parisien hier soir du groupe de rock Eagles of Death Metal : l’émotion à l’Olympia
Advertisement

Il n’était connu que d’un public d’initiés, passionnés de rock ; il est désormais célèbre, depuis le vendredi 13 novembre dernier, dans la France entière. Le groupe Eagles of Death Metal était hier soir à l’Olypia pour un concert exceptionnel, en présence de la moitié des rescapés du Bataclan. Si le concert était évidemment placé sous haute sécurité, l’ombre des attentats planant invisiblement, les retrouvailles furent chargées d’émotion entre le groupe et ses fans.

Jesse Hugues, l’un des deux fondateurs du groupe, l’avait annoncé : ils ne joueraient pas « Kiss the Devil », chanson durant laquelle les terroristes étaient entrés et avaient commencé à tirer sur la foule : « Nous ne pouvons pas jouer Kiss the Devil. Nous ne savons plus où vit cette chanson désormais, et nous n’avons pas de raison de chercher à le savoir. Car nous avons aussi des demandes de ne pas la jouer. Une personne qui ne veut pas l’entendre compte plus pour nous qu’une centaine qui voudraient qu’on la joue. »

Le groupe a préparé une surprise à son public parisien, avec une entrée sur la chanson de Dutronc : « Il est 5 heures, Paris s’éveille… », moment surprenant, d’intimité et d’émotion, comme pour célébrer le simple fait d’être encore en vie. Jesse Hugues ne s’y est pas trompé en prononçant ces premières paroles : « On va passer un bon moment ce soir, personne ne pourra nous arrêter. » Le groupe entame son premier titre de la soirée, « I only want you », mais s’arrête brusquement. La voix du batteur Josh Homme s’élève : « Prenons un instant pour nous souvenir, puis on recommencera à jouer. »

Le concert reprend une minute plus tard : la musique ne s’arrêtera plus. Pendant 2h, Eagles of Death Metal joue son meilleur rock, avec en finale Brown Sugar des Rolling Stones, chanson jouée sur une guitare tricolore.

Rebaptisée – depuis les attentats – le «Nos Amis Tour», en français dans le texte, la tournée mondiale des EODM les emmènera dans les prochains mois à travers l’Europe, l’Amérique du sud, l’Amérique du nord et l’Australie. Elle compte deux autres dates en France, à Nîmes le 2 mars et à Lille le 7 mars.

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage