Cent jours. Il n’aura fallu que cent jours à la nouvelle ministre de la culture du Danemark, Mette Bock, pour proposer des mesures d’ores et déjà controversées. Mette Bock a en effet déclarer vouloir supprimer les orchestres et chœurs de la Danmarks Radio (DR), vendre la salle de concert et redéfinir le statut de la célèbre radio station comme entreprise purement médiatique.

.

Y aurait-il donc bien quelque chose de pourri au royaume du Danemark ? Dans ce pays réputé pour être l’un des plus heureux du monde, les musiciens sont les seuls à attendre avec anxiété, chaque année, les nouvelles directives politiques.

Danmarks Radio, abrégé en DR, est l’entreprise de radio-télévision publique du Danemark. Elle possède quatre stations dont l’une, « DR P2 Klassisk », fondée en 1951, est entièrement consacrée à la culture, à la musique classique, symphonique et de chambre, et au jazz.

L’avenir des musiciens de DR ? Elle propose qu’ils soient réaffectés au Théâtre Royal, ce qui serait, de son point de vue, un « magnifique spectacle ». Un avis loin, très loin d’être partagé par les professionnels.

Élodie NORTO


Crédits Photo de Une : Arkivfoto