Select Page

De l’art aux attentats : consécration de Jean-Gabriel Périot à Bratislava

De l’art aux attentats : consécration de Jean-Gabriel Périot à Bratislava
Advertisement

Le réalisateur français Jean-Gabriel Périot, originaire de Bellac dans le Limousin, a remporté le prix du documentaire au Festival international du film de Bratislava, avec Une jeunesse allemande, pour « sa recherche d’archives unique et sa vision esthétique claire qui, confrontée à la politique, éveille l’esprit rebelle de l’art ».

Coproduction franco-helvético-allemande, Une jeunesse allemande raconte l’histoire de la radicalisation des terroristes d’extrême-gauche appartenant à la Fraction Armée Rouge (RAF), ou « bande à Baader », dans l’Allemagne des années 70, de la bataille des images à la lutte armée.

Pour son premier long-métrage, Jean-Gabriel Périot fait fort. Ce nouveau prix s’ajoute à la belle liste de récompenses déjà reçues :

  • Festival du film indépendant de Lima : meilleur premier film.
  • Cinéma du réel (Paris) : prix SCAM du jury international.
  • Visions du réel (Nyon) : prix du film suisse le plus innovant.
  • Yerevan golden apricot film festival  : prix spécial du jury.
  • Valdivia international film festival : prix du public.
  • Les rendez-vous de l’histoire (Blois) : mention spéciale.
  • BAFICI : mention spéciale du jury.
  • Festival international du film de Guanajuato : mention spéciale du jury.
  • DocAviv : mention spéciale du jury.

Par ailleurs, au festival de Bratislava…

Land and Shade, drame colombien réalisé par César Augusto Acevedo, a reçu le Premier Prix ainsi que le Prix de la critique FIPRESCI.

Autres prix :

  • Ida Panahandeh (Iran) : meilleur réalisateur pour Nahid.
  • Navid Mohammadzadeh (Iran) : meilleur acteur pour Nahid.
  • Niki Karimi et Sahar Ahmadpour (Iran) : meilleure(s) actrice(s) pour Wednesday, May 9.
  • Wednesday, May 9 de Vahid Jalilvand (Iran) : Prix du jury étudiant.
  • Flotel Europa du Bosniaque Vladimir Tomić : mention spéciale pour le documentaire.
  • Washingtonia de la réalisatrice grecque Konstantina Kotzamani : Prix du meilleur court métrage.
  • Emília Vašáryová (Slovaquie) : Prix pour l’ensemble de sa carrière artistique.

 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait