La délicate question des budgets à allouer aux productions de séries belges a enfin été tranchée ; l’accord, rendu public en fin de semaine dernière, est  l’aboutissement d’un long et douloureux processus de négociations. Si la part investie par la RTBF et la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) ne varie pas, en revanche, celle d’autres investisseurs (Proximus, Tax Shelter, Wallimage, etc.) a été revue à la hausse, offrant à tous les producteurs en lice un bon bol d’air.

« En décidant de remonter les plafonds des budgets de production à hauteur de 275.000 €/épisode pour la saison 1 et à 330.000 €/épisode pour la saison 2, la RTBF et la Fédération Wallonie-Bruxelles ont suivi les demandes adressées par les équipes tant de La Trêve que d’Ennemi Public.

Le texte prévoit d’ailleurs que ces plafonds pourront encore être relevés de 20 % (pour une saison 1) et 30 % (pour une saison 2) maximum pour autant que cela soit justifié dans le devis par l’un ou plusieurs des éléments suivants : l’expérience des talents attachés au projet (réalisateurs, comédiens,…), le nombre de jours de tournage/épisode, le budget décors et costumes, le budget des effets spéciaux. »

Lire l’article complet sur le blog de la Libre : La loi des séries.

Teaser de La Trêve, série belge réalisée par Matthieu Donck