Emmanuel Hondré succèdera en septembre 2022 à Marc Minkowski. Son projet, intitulé « un opéra citoyen », est résolument ancré sur son territoire, avec une attention particulière pour le jeune public, et tourné vers la transition écologique.

Communiqué

Sur proposition du jury présidé par Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, réuni le mardi 20 juillet, et en accord avec Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, donne son agrément à la nomination d’Emmanuel Hondré à la direction générale de l’Opéra national de Bordeaux, régie personnalisée à caractère administratif, présidée par Dimitri Boutleux, adjoint au maire chargé de la création et des expressions culturelles.

Diplômé du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et docteur en musicologie, Emmanuel Hondré est directeur du département ‘‘concerts et spectacles’’ de la Philharmonie de Paris depuis 2014, après une riche expérience à la salle Pleyel et à la Cité de la Musique.

Emmanuel Hondré propose pour l’Opéra national de Bordeaux un projet intitulé « un opéra citoyen » construit autour d’une programmation ambitieuse et résolument ancré sur son territoire, avec une attention particulière pour le jeune public.

Ce projet, imaginé autour d’un nouvel élan pour les forces artistiques permanentes, est tourné vers la rencontre des publics dans leur grande diversité et la volonté de contribuer à la transition écologique. Il vise à développer le rayonnement de l’institution en investissant les différents lieux de la cité mais aussi du territoire, démontrant ainsi que le spectacle vivant est relié au monde qui l’entoure.

Emmanuel Hondré prendra ses fonctions début septembre 2022, succédant à Marc Minkowski.

.