fbpx

Sélectionner une page

Emmanuel Macron vient d’annoncer ce matin ses « propositions pour la culture »

Emmanuel Macron vient d’annoncer ce matin ses « propositions pour la culture »
Publicité

La mode serait-elle à la culture cette semaine ? Après Benoît Hamon, le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron a présenté ce matin ses propositions pour la culture, dans le cadre de l’émission de France Culture : « Les Matins ». Quels sont ses objectifs ? Ils sont triple : l’accès à la culture, le maintien d’un environnement de création culturelle français et une politique européenne liée au numérique.

[Écho de la presse]

« Quels sont les trois objectifs que je veux poursuivre ? Le premier c’est une politique d’accès à la culture, le second c’est une politique de maintien d’un environnement de création culturelle français, et le troisième c’est cette politique européenne que je viens d’évoquer. L’environnement culturel français… […]. Je veux non seulement le maintenir mais améliorer ces dispositifs. »

Voici quelques extraits des propositions concrètes faites par Emmanuel Macron.
Pour avoir l’intégralité de son intervention :
France Culture.

Faire de l’accès à la culture un sujet prioritaire

« Pour moi, ce projet pour la culture que je porte, il est au cœur du projet politique que je porte plus largement. Mon projet politique c’est un projet d’émancipation. […] Donc mon projet culturel est un projet politique en ce que c’est un projet d’émancipation, de sortie de son assignation à résidence. »

L’accès à l’éducation artistique pour 100 % des enfants

« Je souhaite que 100 % des enfants aient accès à l’éducation artistique par des appels à projets qui seront financés par les villes et l’Etat, et pour ce faire, remettre des associations, des groupes, les conservatoires, des clubs de théâtre, dans l’école. C’est un élément de justice… »

Un pass jeune : 500 euros à 18 ans pour l’accès à la culture

Cette mesure, prônée récemment par le ministre italien de la culture, Matteo Renzi, trouve un écho chez le candidat du mouvement « En marche ».

« Je veux créer un pass culturel : tous les jeunes à 18 ans auront 500 euros. Pas 500 euros chaque année je vous rassure, je ne propose pas le revenu universel, même dégradé. Mais 500 euros pour la culture. Le jour de vos 18 ans vous avez 500 euros pour pouvoir acheter des livres, accéder à des contenus culturels, sur d’ailleurs une plateforme qui sera gérée par le ministère. […] es 500 euros seront financés par l’Etat, pour une partie très minoritaire, par les diffuseurs, et par les GAFA. »

L’ouverture des bibliothèques

Emmanuel Macron fait ici écho à une proposition déjà énoncée par François Fillon.

« Nous avons 7100 bibliothèques en France, et en moyenne les bibliothèques municipales sont ouvertes 40 heures par semaine. A Copenhague, c’est 98 heures. Et donc une bibliothèque qui est fermée tous les week-ends et qui est fermée après 18 h, c’est une bibliothèque où un jeune, un lycéen, un étudiant ne peut pas aller. »

Un budget constant pour la culture

« Ces trois mesures concrètes elles seront financées sur le budget de la culture que je maintiendrai, je veux que ce soit un budget constant tout le long du quinquennat, par des redéploiements. Ces trois mesures pour l’Etat, c’est environ 200 millions par an sur le budget de la culture. »

Mettre à contribution les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon)

« Les GAFA ont en effet un rôle profondément structurant. Le numérique c’est un nouveau continent. […] Nous ne pouvons pas, dans ce nouveau continent qui s’ouvre, considérer qu’il n’y a aucune forme de règle, aucun devoir, aucun commun en quelque sorte. Ou que le commun ce ne serait que ces tuyaux. Or, aujourd’hui nous vivons dans la loi de la jungle parce que, de fait, nous n’avons pas un droit mondial sur le numérique et ces GAFA décident de tout. Et donc, ce que je veux porter, […] c’est une vraie politique, un vrai marché unique du numérique et de la culture. […] Si on veut protéger les données individuelles, si on veut protéger la manière de valoriser sur le plan économique ces données, il est indispensable d’avoir une vraie politique européenne pour encadrer, réguler ces acteurs. »

Source : France Culture.

Photo de Une : Gouvernement français.

Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !