Le ministre de la Culture, Franck Riester, a annoncé hier qu’il serait tête de liste à Coulommiers pour les élections municipales de mars, mais qu’il resterait au gouvernement en cas de victoire.

« J’ai en effet pris la décision de conduire une nouvelle liste à Coulommiers, la ville où j’ai grandi, où j’habite et pour laquelle je suis toujours conseiller municipal », a expliqué Franck Riester dans un entretien au Pays briard.

Maire de cette commune de près de 15 000 habitants entre 2008 et 2017, Franck Riester avait dû démissionner après avoir été réélu député en juin 2017, conformément à la loi sur le cumul des mandats. « Si le président de la République et le Premier ministre continuent de me confier des responsabilités au sein du gouvernement, je ne me déroberai pas […] Je resterai mobilisé pour remplir cette mission avec la plus grande détermination », a poursuivi le candidat, en expliquant que c’est l’actuelle deuxième adjointe, Laurence Picard, qui deviendra maire en cas de victoire. Mais s’il venait à quitter le gouvernement, « la logique, c’est en effet que je redevienne maire », a-t-il précisé, se ménageant ainsi une éventuelle porte de sortie.

Franck Riester est le troisième membre du gouvernement à se déclarer tête de liste aux municipales, après le Premier ministre Édouard Philippe au Havre et le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin à Tourcoing.

.



Crédits photographiques : Profession Spectacle