fbpx

Sélectionner une page

Hommages nombreux à Hayao Miyazaki : le réalisateur japonais fait toujours l’actu !

Hommages nombreux à Hayao Miyazaki : le réalisateur japonais fait toujours l’actu !
Publicité

Hayao Miyazaki ne cesse de recevoir des hommages, par des expositions, des rétrospectives, des vidéos, des articles… Le réalisateur japonais, qui vient de fêter ce mois-ci ses 76 ans, n’en finit plus de faire l’actualité, alors qu’il a annoncé avoir pris sa retraite, il y a plus de trois ans – retraite remise en cause par son projet de court-métrage, Boro la petite chenille, devenu avec le temps un film à part entière (sortie en 2019). Aperçu de l’actualité récente.

Célèbre co-fondateur de la maison d’animation Studio Ghibli, auteur de grands classiques de l’animation japonaise – tels que Princesse MononkeMon voisin Totoro, Le Château ambulant ou encore Le Voyage de Chihiro -, Hayao Miyazaki continue de susciter un engouement auprès du public français.

Paris – Exposition au Pavillon des Canaux (6-31 janvier)

En ce moment se déroule à Paris une exposition qui s’intéresse tout particulièrement aux premières œuvres du réalisateur japonais. D’où vient son imaginaire foisonnant ? Comment Hayao Miyazaki a-t-il évolué avec le temps ? C’est au studio Toei qu’il fait ses premières armes, où il rencontre son compère de toujours, Isao Takahata, avec il fondera les studios Ghibli, avant de rejoindre A-Pro, puis Zuiyo Pictures, filiale de Nippon Animation. C’est grâce à cette dernière que Miyazaki passe à la réalisation, avec la série Conan, le fils du futur, série de 26 épisodes de 26 minutes chacun. L’exposition « intimiste et inédite » au Pavillon des Canaux présente de nombreux dessins, aquarelles et acryliques de cette première création, en s’appuyant sur le fond culturel privé de The Art of Anime.

Paris – Table ronde le 17 janvier de 19h à 23h

Le mardi 17 janvier, de 19h à 23h, le Pavillon reviendra également sur les créations d’Hayao Miyazaki, son parcours tout au long des années et sur son expérience au sein du studio d’animation Ghibli. Une table ronde animée par Flavien de Manga.TV est organisée : Philippe Bunel journaliste chez Animeland, Antonin Lacomme journaliste chez GeekLeMag et MangaKids, ainsi que Maxime Bender journaliste chez Manga.TV.

Lieu : 39 quai de la Loire – 75019 Paris – Métro : Laumière (ligne 5).

Vidéo. Hayao Miyazaki, l’intelligence artificielle et la souffrance

La vidéo a été mise en ligne il y a tout juste deux mois. Les dirigeants d’une entreprise de technologie, Dwango, présentent au maître de l’animation japonaise une modélisation d’intelligence artificielle qui développe des mouvements impossibles du fait qu’il ne ressente pas la douleur : une forme humanoïde se traîne ainsi sur le sol, se servant de tous ses membres, y compris sa tête qui devient une jambe supplémentaire. « On dirait qu’il danse », commente le présentateur de cette modélisation.

La réponse de Miyazaki est sans appel : les mouvements de cette créature lui rappellent le handicap d’un de ses amis : « C’est si dur pour lui de simplement lever la main, de tendre son bras avec ses muscles rigides pour atteindre ma main. » Le maître de poursuivre : « Je ne peux pas regarder votre truc et trouver cela intéressant. Celui qui a créé cela n’a aucune idée de ce qu’est la douleur. Je suis totalement dégoûté. » Refusant toute idée d’incorporer cette technologie à son travail, Miyazaki conclut par ces mots, devant son auditoire muet et gêné : « Je ressens profondément cela comme une insulte à la vie elle-même ».

Vidéo. Les références cachées de Miyazaki

Konbini a récemment publié une vidéo en hommage au grand Miyazaki, en tentant de déceler un certain nombre d’influences antérieures aux productions du réalisateur japonais : « De Nausicaä de la vallée du vent paru en 1984 au Château ambulant sorti en 2004, on vous présente, chronologiquement, certaines scènes de films de Miyazaki et, parallèlement, leurs subtiles références. Le tout en une minute chrono. » Reconnaissons-le : certaines influences semblent légèrement exagérées. Reste le bon moment de voir mis côte à côte ces bouts d’œuvre.

Bonus. Hommage vidéo d’Alexandre Gasulla

Ancien étudiant de l’Institut de l’Internet et du Multimédia (IIM), devenu monteur réputé sur le web, Alexandre Gasulla cherche à capter l’essence d’un œuvre intégral (eh oui, on dit « un œuvre » quand il s’agit de l’œuvre en son ensemble) des réalisateurs qu’il admire : Martin Scorsese, John Mc Tiernan… Hayao Miyazaki ! Signalons également son montage hommage à la série Breakin Bad, qui a dépassé le million de vues.

Si son hommage à Hayao Miyazaki a été mis en ligne il y a deux ans, la qualité d’exécution du montage est telle que l’envie de conclure par cette vidéo fut la plus forte.

La sortie attendue de Boro la petite chenille en 2019 annonce déjà de nombreuses autres actualités à venir.

Un seul mot : hâte !

Élodie NORTO

Publicité

Laisser un commentaire

A l’affiche

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

RSS Les blogs du Mag’