Select Page

La suppression de France 4 irrite auteurs et producteurs d’animation

La suppression de France 4 irrite auteurs et producteurs d’animation
Advertisement

Inquiets de la disparition de la diffusion de la chaîne pour enfants, les auteurs et producteurs d’animation redoutent une fragilisation du secteur.

[Écho de la presse]

« Le gouvernement abandonne les enfants aux groupes privés. » Après l’annonce de la suppression de France 4 par la ministre de la culture, Françoise Nyssen, le Syndicat des producteurs de films d’animation (SPFA) ne cache ni son inquiétude ni son désappointement. Alors que le secteur de l’animation représente 40 % des exportations audiovisuelles françaises en 2017 et qu’il crée de l’emploi – la masse salariale a augmenté de 40 % entre 2014 et 2016 –, auteurs et producteurs s’estiment injustement montrés du doigt.

Ils regrettent que la suppression de France 4 n’ait pas été précédée d’une concertation, à l’image des autres pistes de réflexion suggérées par le ministère de la culture. S’il estime que « le service public doit se doter d’un instrument de diffusion numérique puissant », le syndicat déplore une réforme menée dans « une précipitation déstabilisante ».

« Le gouvernement réclame à cor et à cri la création de champions français de l’audiovisuel. Est-ce cohérent de menacer ainsi la pérennité d’un des seuls champions avérés qui caracole à l’international ? », s’interroge le SPFA dans un communiqué.

Lire l’article complet de Yassine El Azzaz sur le site du journal le Monde.

 


 


Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde football dessin_roc_johnny_heritage