Le compositeur et chanteur Chico Buarque, l’une des légendes vivantes de la musique brésilienne, renoue avec la scène jeudi pour un mois de concerts à Rio de Janeiro après la sortie de son dernier disque, Caravanas, après plus de cinq ans d’absence. Si Buarque, 73 ans, a fait des apparitions occasionnelles dans quelques concerts, 2018 marque formellement son retour à la scène, quelques semaines après le lancement de son 23e opus, salué par la critique. C’est son premier disque depuis Chico en 2011.

[avec AFP]

Élégant, délicat, parfois drôle et mordant, Buarque y parle de l’amour, y compris à l’heure de WhatsApp, application extrêmement populaire au Brésil (« Dueto », chanté avec sa petite-fille Clara), du drame des réfugiés (« As Caravanas ») ou de la confrontation avec la vieillesse (« Jogo de bola »).

Éloigné de la scène depuis 2012, Buarque, également poète, romancier et auteur de théâtre, a lancé la tournée « Caravanas » à la mi-décembre à Belo Horizonte, dans le centre-est du Brésil. Mais c’est ce mois de concerts chez lui, à Rio, que son come-back prend toute sa force, avant de le conduire, après le carnaval, en février, à Sao Paulo et dans d’autres villes brésiliennes.

Les places de ses concerts ne sont pas à la portée de tous les Cariocas, puisque le billet coûte entre 240 et 490 réais (63 à 128 euros).