Select Page

Le cinéma breton a son encyclopédie en ligne

Le cinéma breton a son encyclopédie en ligne
Advertisement

Lancé depuis le mois de novembre dernier, le site Catalogue Films Bretagne recense en ligne tous les films tournés dans la région depuis… 1929. Un catalogue non exhaustif mais très large et détaillé pour permettre une meilleure promotion et diffusion des œuvres.

C’est un peu la bible du cinéma breton. Et comme toute œuvre monumentale, le travail a été long et minutieux. Le site Catalogue Films Bretagne a été créé par la mission Zoom Bretagne de l’association Cinéphare, qui rassemble en un réseau près de 400 lieux de diffusion et des associations de cinéphiles de Bretagne. « Il a fallu plus d’an et demi pour le mettre en route, raconte Rosemonde Roussey, sa créatrice. L’idée est venue en discutant avec les professionnels de la région, notamment les diffuseurs et les programmateurs de festivals qui étaient à la recherche d’œuvres locales. On s’est demandé : comment leur faciliter la vie ? En créant un grand répertoire où ils pourront piocher ».

Plus de 1000 films répertoriés de 1929 à nos jours

L’association commence alors son travail de fourmis avec l’aide des archives de la cinémathèque de Bretagne, des éditions passées des festivals de cinéma de la région ou encore grâce au bureau d’accueil des tournages. « On a également contacté les réalisateurs bretons et les boîtes de production pour qu’ils nous aiguillent », détaille Rosemonde Roussey.

Les résultats sont rapides et les fiches s’accumulent. À ce jour, ce sont 1013 films de cinéma, tant des fictions que des documentaires, long-métrages ou court-métrages, qui sont répertoriés sur le site. « Et même 1017 d’ici ce soir !, précise-t-elle. J’ai reçu aujourd’hui même quatre nouvelles œuvres à intégrer ».

Les films les plus anciens du répertoire datent de 1929 : Gardiens de phare de Jean Grémillon et Finis Terrae de Jean Epstein. Tourné sur l’île de Ouessant dans le Finistère, ce dernier long-métrage de 1h07 raconte l’histoire d’un pêcheur gravement blessé à la main qui doit rejoindre la terre ferme avant que sa plaie ne s’infecte dans une mer très mauvaise.

Un accès premium pour les diffuseurs

Sur chaque fiche de film, on trouve le synopsis, le générique mentionnant le réalisateur, les acteurs, la boîte de production, le ou les lieux de tournage, des photos, des extraits vidéos ou une bande-annonce, mais aussi des critiques de presse et les éventuels prix ou sélections reçus dans les festivals de cinéma.

« La consultation du site est accessible pour le grand public mais nous avons créé un compte pour les professionnels de diffusion. Ils ont un accès réservé avec un identifiant qui peut leur permettre de regarder certains films en ligne – une centaine pour le moment – pour éventuellement choisir ensuite de les programmer dans un cinéma, un lieu culturel, une salle communale ou une médiathèque. Nous ne répertorions que des films qui ont reçu l’accord des ayants droit et qui peuvent donc être diffusés ». Pour aider à la recherche, une centaine de mots-clés thématiques ont aussi été intégrés. « On peut rechercher tel réalisateur, tel lieu de tournage, tel sujet… Les premiers retours sont très positifs ! ».

Romy Schneider a tourné dans le Finistère

« Je n’ai pas vu toutes les œuvres, loin de là, mais j’ai désormais une très bonne connaissance de la filmographie bretonne », s’amuse Rosemonde Roussey. Avec parfois des petites pépites oubliées que l’on découvre incidemment, comme ce film avec, au générique, l’une des icônes intemporelles du cinéma : Romy Schneider. Le film Qui ?, polar de Léonard Keigel sorti en 1970, a ainsi été tourné à Audierne, à Locronan et à Plonévez-Porzay dans le Finistère !

Après six mois d’existence, Rosemonde Roussey réfléchit déjà à une deuxième version du site. « La prochaine étape sera d’ajouter à la fiche des films, si possible, les possibilités concrètes qui s’offrent au public de les voir, explique-t-elle. Tel film est-il sorti en DVD ? Chez quel distributeur ? Est-il en vente ? Est-il en vidéo à la demande sur internet ? Est-il programmé dans une salle de la région ou dans un festival ? Tout cela avec la mise en place d’un agenda mis à jour ». À long terme, la mission Zoom Bretagne aimerait, pourquoi pas, intégrer un service de VOD directement depuis le site mais les contraintes techniques, économiques et commerciales sont pour le moment bien trop importantes.

Xavier GRIMAULT

Advertisement

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !

Facebook