fbpx

Sélectionner une page

Le concert d’Emir Kusturica en Crimée crée la polémique

Le concert d’Emir Kusturica en Crimée crée la polémique
Publicité

Le cinéaste serbe Emir Kusturica est arrivé dimanche en Crimée, péninsule qui est passée de l’Ukraine à la Russie en mars 2014 – lors d’une sécession provoquée par un référendum unilatéral -, pour donner un concert avec son groupe No Smoking Orchestra dans la ville balnéaire de Yalta.

[avec AFP]

La bataille artistique de Kiev

Couronné de deux Palmes d’or, le réalisateur Emir Kusturica a déclaré aux journalistes « savoir que Yalta a de magnifiques paysages et de jolies filles ».

Sa visite en Crimée est vue d’un mauvais œil par Kiev, qui a déjà privé ses ressortissants de la venue de 140 artistes russes : l’interdiction d’entrée sur le territoire ukrainien fut motivée par le fait qu’ils se sont rendus en Crimée après la sécession de cette dernière et sa demande de réintégration à la Russie – ce qui avait valu à Moscou une série de sanctions européennes et américaines, toujours en vigueur.

Une amitié avec Vladimir Poutine

Le cinéaste serbe, dont le pays est proche de la Russie, n’a jamais caché son soutien au président russe Vladimir Poutine, qu’il a décrit comme « un type bien », dans un entretien début juillet à l’hebdomadaire français Le Journal du Dimanche.

Le 4 novrembre 2016, Emir Kusturica a été décoré de l’Ordre de l’Amitié des mains mêmes de Vladimir Poutine lors d’une cérémonie au Kremlin.

Son prochain film portera sur des histoires inspirées des romans de l’écrivain russe Fiodor Dostoïevski, a-t-il déclaré en juillet au site Gazeta.ru.


Lire aussi notre entretien avec le réalisateur
Emir Kusturica : « Le cinéma est un travail d’architecture »


 

Publicité

Laisser un commentaire

Soutenez le Mag’

100% indépendant, gratuit et sans abonnement ! Soutenez votre journal !

Restez informé !