Du 8 au 25 septembre prochain, le Monfort, situé dans le parc Georges-Brassens du XVe arrondissement à Paris, proposera de découvrir ou redécouvrir cinq spectacles français ou venus de Corée, d’Italie, de Côte-d’Ivoire et du Japon. Au programme : Olivier Dubois, Massidi Adiatou, Claudio Stellato, Kaori Ito, Julien Lepreux et Bora Wee.

Ces spectacles « se classent tous parmi ce que la danse a produit de meilleur au cours de ces derniers années, expliquent les organisateurs dans un communiqué. Un condensé de force, de délicatesse, de folie, de puissance et d’humour qu’il est rare de pouvoir déguster en un même lieu et dans un temps si court. »

Je vous écoute de Julien Lepreux et Bora Wee

Je vous écoute est un duo franco-coréen, né de la rencontre entre Bora Wee, danseuse-chorégraphe et Julien Lepreux, créateur sonore. Entre cérémonie méditative, performance dansée et installation sonore, ce spectacle évolutif questionne notre capacité d’abstraction. À l’heure où les technologies de communications envahissent notre quotidien et révèlent plus que jamais nos différences et nos contradictions, comment retrouver le lien invisible qui nous relie les uns aux autres ?

Dates : 8-11 septembre
Durée : 1h

Faro Faro de Massidi Adiatou (du 08/09 au 11/09) – 1h

Nous sommes à Abidjan, dans une banlieue de la commune de Yopougon et, dans l’une des ruelles chaudes, se dresse un ring de boxe… Il est 19h et déjà le quartier grouille de monde. Les klaxons des taxis se font entendre, comme pour signaler un événement. L’odeur irrésistible des grillades s’impose aux narines des passants. Dans ce décor, diverses lumières, celles des lampadaires, des guirlandes, installées sur les façades des maquis et des bars, inondent l’espace. Une rue pleine de monde et de couleurs, une merveilleuse animation de ces êtres prêts à tout pour faire la fête. Tous, hommes et femmes superbement habillés, en un instant envahissent le ring, se scindent en plusieurs groupes et se font face. Le gong retentit et la bataille commence !

Dates : 8-11 septembre
Durée : 1h

Work de Claudio Stellato

Des clous, du bois, de la peinture, quelques outils et des gestes quotidiens qui nous semblent sans importance, revisités et transformés dans un atelier de bricolage fantastique. Tandis que les matériaux et les supports scénographiques se transforment successivement, de vrais tableaux prennent formes. On voit la matière évoluer et la scène se métamorphoser sous nos yeux. On vit la création d’une œuvre d’art avec ces mutations lentes, ces chemins compliqués et illogiques. Avec sa troisième création, Claudio Stellato approfondit sa recherche entre le corps et la matière.

Dates : 15-18 septembre
Durée : 50mn
Voir : bande annonce sur Vimeo (connexion obligatoire)

Pour sortir au jour d’Olivier Dubois

Pour ce nouveau spectacle, Olivier Dubois se présente seul sur le plateau. Sans artifice ni plan de repli, le chorégraphe et danseur se prête avec humour à un jeu qui pourrait tour à tour prendre la forme d’un tribunal ou d’un peep-show, voire d’une dissection. Soumis à un processus aléatoire mené par le public et dont il a lui-même fixé les règles, Olivier Dubois rend visite à quelques-uns des soixante spectacles auxquels il a pris part depuis le début de sa carrière. Inspiré par le Livre des Morts de l’Égypte ancienne, il embarque dans une traversée de fragments de danse pour mieux fouiller l’artiste, chercher dans le corps de l’interprète ce qui fait chef-d’œuvre et lire dans ses entrailles une possible destinée.

Dates : 15-18 septembre
Durée : 1h30

Robot, l’amour éternel de Kaori Ito

Après avoir dansé avec son père puis avec son compagnon, et donné naissance à un petit garçon, Kaori Ito se retrouve face à elle-même confrontée à sa vie d’artiste en perpétuel mouvement. Elle se retrouve avec cette sensation très contemporaine que le temps s’accélère. Se mettre dans la peau d’un robot qui a tout à apprendre des comportements humains pour s’animer lui permet de prendre du recul sur l’humanité, de vivre enfin le moment présent, d’être vraiment vivante sur scène. Elle se retrouve enfin seule pour accepter la mort et apprendre à aimer ce qui fait vraiment l’essence des êtres humains, leur fragilité.

Dates : 22-25 septembre
Durée : 1h

 



Photographie à la Une : Bora Wee dans Je vous regarde (capture d’écran YouTube)