Select Page

Le photographe star Mario Testino accusé de harcèlement sexuel

Le photographe star Mario Testino accusé de harcèlement sexuel
Advertisement

Le photographe vedette Mario Testino, référence du monde de la mode et prisé des célébrités, est accusé de harcèlement sexuel par treize personnes citées dans un article du New York Times publié samedi. Ce nouvel épisode de la déferlante qui frappe le monde du divertissement, des médias, de la mode et de la politique depuis les révélations du quotidien new-yorkais sur Harvey Weinstein concerne aussi un autre photographe de mode, Bruce Weber, déjà mis en cause et objet de nouvelles accusations.

[avec AFP]

Un photographe de premier plan

Pour montrer l’importance de ce photographe dans le monde des stars, il suffit de mentionner que Mario Textino est l’auteur d’une série de clichés de la princesse Diana publiées dans le magazine Vanity Fair (1997), de la photographie officielle des fiançailles du prince William et de Kate Middleton (2010), de la couverture du mois prochain de Vogue, montrant la joueuse professionnelle de tennis Serena Williams avec son bébé…

Péruvien d’origine âgé de 63 ans, Mario Testino a ainsi photographié, durant plus de 40 ans de carrière, des dizaines de campagnes publicitaires pour de grandes maisons de mode… Ses clichés ont fait la Une des plus prestigieux magazines, notamment Vogue à de très nombreuses reprises.

 

Suspension jusqu’à nouvel ordre

Plusieurs mannequins, dont des stars du milieu, ainsi que d’anciens assistants de Mario Testino accusent le photographe de leur avoir fait des avances, voire d’avoir franchement tenté d’initier un rapport sexuel, mais aucun dit n’avoir cédé.

« C’était un prédateur sexuel », affirme notamment Ryan Locke, mannequin vedette à la fin des années 1990, qui aurait été la victime de Mario Testino. Des expériences plus ou moins similaires auraient également été vécues et racontées par Hugo Tillman, Roman Barrett…

Dans une déclaration transmise à l’AFP le directeur général du groupe de presse Condé Nast (Vogue, Vanity Fair et GQ notamment), Bob Sauerberg, et la directrice artistique du groupe, Anna Wintour, se sont dits « interpellés par ces accusations », qu’ils prennent « très au sérieux ». Ils ont pris la décision de ne plus collaborer avec aucun des deux photographes « jusqu’à nouvel ordre ».



Photographie de Une – Mario Testino in Vienna in 2007 (REX)



 

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait