Select Page

Les 12 premiers acteurs européens de l’audiovisuel réalisent 62 % du chiffre d’affaires en Europe

Les 12 premiers acteurs européens de l’audiovisuel réalisent 62 % du chiffre d’affaires en Europe
Advertisement

L’Observatoire Européen de l’Audiovisuel, basé à Strasbourg, dispose désormais d’une toute nouvelle plateforme numérique, accessible à tous. Celle-ci divulgue un grand nombre d’informations intéressantes sur l’état du marché de l’audiovisuel européen. Profession Spectacle les résume, pour vous, en sept points.

1) Les 12 compagnies audiovisuelles les plus importantes du continent se partagent 62 % des revenus générés par le marché européen.

2) L’intégralité de ces compagnies figure sur la liste des 50 plus importants groupes audiovisuels du monde en 2014. Le plus haut placé ? Sky, la compagnie britannique de télécommunications, atteint le top-10 avec un revenu cumulé de plus de 13 milliards d’euros.

Les dix principales entreprises mondiales, par recettes provenant de l’audiovisuel – 2014 (millions EUR)
Source : European Audiovisual Observatory

Source : European Audiovisual Observatory

3) Même si ces compagnies effectuent une partie de leur profit en dehors de l’Europe, on peut noter que leur part du marché interne ne fait qu’augmenter, aux dépens des grosses compagnies américaines et des entreprises européennes plus petites.

4) Parmi ces 12 géants européens, on retrouve 5 compagnies rattachées à des organismes de service public, parmi lesquels France Télévisions, la BBC pour le Royaume-Uni, ARD et ZDF pour l’Allemagne, ainsi que RAI pour l’Italie.

5) Sur les 5 dernières années, les revenus mondiaux des plus grosses compagnies ont augmenté plus vite que les revenus générés par le marché lui-même, ce qui suggère une inclination vers une mainmise toujours plus importante des compagnies américaines.

6) Cet état de fait mondial n’a cependant pas de répercussions en Europe et au Japon : la concentration des revenus n’a pas eu lieu, hormis celle en faveur de Sky (version anglaise) aux dépens de… la compagnie Sky elle-même (version italienne et allemande).

7) Pour finir, 27 compagnies américaines se taillent toujours la part du lion en cumulant 69 % des revenus mondiaux.

Du point de vue de la diversité culturelle, ces informations induisent des conclusions à nuancer. Il est certain que le fait que l’Europe résiste aux géants américains de manière efficace est indéniablement positif au vu de la richesse culturelle qu’elle est en mesure de proposer et d’exploiter dans son offre audiovisuelle. Une question se pose néanmoins : L’orientation progressive de son marché interne vers un système concurrentiel « à l’américaine », avec des compagnies géantes en mesure de rivaliser avec ces mêmes Goliath américains, est-il une bonne chose en soi ?

Dans cette analyse des réalités culturelles complexes d’aujourd’hui, nul doute que les stratégies mises en place par les politiques culturelles européennes seront d’une importance de plus en plus capitale pour favoriser la survie des petites compagnies indépendantes, ainsi que l’émergence et l’affirmation d’un « style » européen.

Maël LUCAS

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait