Select Page

Les Oscars annoncent des nouveautés, et créent la polémique

Les Oscars annoncent des nouveautés, et créent la polémique
Advertisement

Les membres de l’Académie des Oscars ont annoncé mercredi que leur édition de 2020 verrait un prix spécialement décerné aux blockbusters. Ils ont également déclaré que certaines statuettes seraient remies pendant les coupures pubs pour raccourcir la cérémonie.

[Écho de la presse]

La cérémonie des Oscars, créée en 1929, est en pleine mutation. Après avoir été accusée de racisme en 2016, à cause d’un palmarès jugé trop «blanc», et une chute historique d’audience, l’académie travaille sur le renouveau de la statuette en or. Les membres de l’organisation cinématographique ont annoncé mercredi qu’une nouvelle catégorie, qui récompensera les «films populaires», sera créée pour la cérémonie de 2020, avancée au 9 février. Ils limiteront également la durée de l’événement à trois heures, au lieu de quatre heures trente actuellement, dans l’objectif de relancer les audiences. En mars dernier, la retransmission télévisée de la 90e édition avait atteint un plancher historique: à peine 26 millions de téléspectateurs.

Dans une lettre aux 5000 membres de l’académie des Oscars, le président John Bailey dévoile son plan de bataille pour raccourcir la cérémonie. Des statuettes seront remises pendant les coupures publicitaires, et donc ne seront pas retransmises en direct à la télévision. En 2018, vingt-quatre statuettes avaient été remises par des stars du septième art.

L’annonce de l’académie des Oscars n’a pas tardé à faire réagir sur les réseaux sociaux. Certains internautes imaginent que la catégorie de meilleur «film populaire» a été ajoutée dans l’objectif de récompenser les films Marvel ou Disney.

D’autres déplorent la décision de John Bailey de raccourcir la cérémonie grâce aux coupures publicitaires. «Les Oscars vont couper la remise de prix de certaines catégories en direct à la télévision. C’est injuste. Chaque personne qui travaille sur un film mérite son moment de reconnaissance. Le film n’existerait pas sans eux», s’insurge la Youtubeuse Mrs Carter.

 

Lire l’article complet sur le site du journal le Figaro.

 


Ecole des Gobelins © Alexis Leclercq


Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait