Select Page

L’hégémonie de Spotify sur le lucratif marché de la musique en ligne

L’hégémonie de Spotify sur le lucratif marché de la musique en ligne
Advertisement

La compagnie d’analyse financière App Annie vient de publier une étude mondiale montrant que Spotify exerce une impressionnante domination sur le marché de la musique en streaming, avec 74 millions d’utilisateurs actifs revendiqués, dont 20 millions abonnés à son service payant.

À lire cette étude, nous prenons conscience que cette hégémonie est devenue totale cette année. Si le géant Spotify était déjà le leader incontesté du marché du streaming pour ce qui concerne les utilisateurs actifs et les téléchargements, son chiffre d’affaires demeurait jusqu’à présent en deçà de celui de l’Américain Pandora. Ce n’est plus le cas dorénavant.

App Annie - Spotify

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En termes d’utilisateurs actifs, Spotify domine la plupart des grands marchés nationaux : Allemagne, Australie, Brésil, Canada, Espagne, Italie, Mexique, Royaume-Uni, etc. En Occident, seuls les États-Unis avec Pandora (2e au classement général) et la France avec son petit protégé Deezer (5 ou 6e au classement général), résistent encore et toujours à l’envahisseur nordique.

Quant au marché asiatique, il représente un continent à fort potentiel, même si des pays comme la Chine ou le Japon favorisent encore, avec respectivement QQ Music et Radiko.jp, leurs propres plateformes musicales.

Si App Annie se garde de publier des données précises sur la question, il annonce tout de même une augmentation de 105 % pour les dix services les plus utilisés. La consommation de données a progressé quant à elle de 25 % sous Android, chaque année.

Deezer, le petit français qui ne s’en laisse pas compter

Deezer est néanmoins troisième pour ce qui concerne le chiffre d’affaires, derrière les intouchables Spotify et Pandora (Apple Music et Tidal sont respectivement 4e et 5e). Le Français peut se vanter d’un chiffre d’affaires de 142 millions d’euros en 2014, ce qui représentait une hausse de 53 %. Il vise le cap des 200 millions pour cette année 2015, alors que nous ne connaissons encore que le chiffre d’affaires des six premiers mois : 93,2 millions d’euros de recettes sur les six premiers mois (+40 %). Réponse dans quelques jours, donc.

Toutefois, Deezer est concurrencé par Spotify, en raison du partenariat que ce dernier a passé avec Bouygues Telecom. Si le Français – allié à Orange – peut encore revendiquer 1,5 million d’abonnés, le Suédois connaît une hausse de 150 % depuis janvier et de 270 % en à peine plus d’un an. C’est d’ailleurs pourquoi Deezer, avec ses 6,3 millions d’abonnés dans le monde, a récemment choisi de s’introduire en Bourse, sur Euronext, à Paris.

https://www.youtube.com/watch?v=MM3uj9zFy6M

 

Le monde commercial et créatif de Spotify

Spotify cherche constamment de nouveaux publics, en offrant des possibilités toujours plus larges aux musicophiles. Ces trois derniers mois (jusqu’au 31 décembre… il est encore temps), la plateforme a proposé de tester sa formule « Premium » pendant 90 jours, sans avoir à payer quoi que ce soit. Plus encore, le Wall Street Journal a annoncé que le Suédois s’apprêtait à proposer une nouvelle offre alléchante : certaines sorties d’albums particulièrement attendus, ainsi que les albums représentés en exclusivité sur Spotify, pourraient n’être d’abord accessibles qu’à la « seule » vingtaine de millions d’abonnés payants que compte le site, et non à l’ensemble des 75 millions d’utilisateurs qui devront attendre quelques semaines, voire plusieurs mois, pour les écouter. Dans une société habituée à la surconsommation sans restriction, efficace et rapide, voilà qui ne sera pas sans attiser les désirs.

Avec l’aide de Diplo, célèbre producteur et artiste qui a notamment travaillé avec M.I.A et Major Lazerle, le Suédois a par ailleurs lancé – le 16 décembre dernier – « Spotify Party », fonctionnalité calquée sur « Spotify Running », et qui permet d’animer n’importe quelle soirée. Nul besoin d’être DJ pour bénéficier de soirées de qualité« Quand il s’agit d’animer une fête, il vous suffit d’avoir les bonnes playlists – ou tout le monde va partir, indique Diplo. Et si la recherche de musiques est amusante, cela prend aussi beaucoup de temps et d’efforts. Avec Spotify Party, vous êtes servis avec des musiques adaptées et des transitions parfaites, que vous pouvez facilement adapter à l’ambiance actuelle. Le meilleur de tout, c’est que vous n’avez pas à faire le travail de terrain. »

Sans parler de toutes les opérations de communication si faciles, dont Spotify profite aisément pour prospecter et fidéliser, comme avec Star Wars récemment.

La musique en ligne n’a décidément pas fini d’être un marché très lucratif.

Vanessa LUDIER

Advertisement

1 Comment

  1. J’espere que vous avez d’autres articles de cette trempe sous le coude !

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

R.O.C & Folk

dessin coupe du monde footballdessin_roc_johnny_heritage