Select Page

L’IFCIC renforce, avec l’aide du CNC, son soutien à la reprise de salles de cinéma

L’IFCIC renforce, avec l’aide du CNC, son soutien à la reprise de salles de cinéma
Advertisement

[Communiqué CNC] Paris, le 18 décembre 2015 – L’IFCIC (Institut pour le Financement du Cinéma et des Industries Culturelles) se voit confier par le CNC la gestion d’un double mécanisme de soutien en faveur de la reprise des salles de cinéma – prêts participatifs et garantie majorée. Le dispositif vise à contribuer au maintien, en France, de la diversité du réseau de salles.

Frédérique Bredin, Présidente du CNC et Florence Philbert, directrice générale de l’IFCIC se félicitent de la mise en place de ce double mécanisme de soutien pour la reprise des salles de cinéma en France. Pour Frédérique Bredin : « ce dispositif répond à une demande forte des exploitants à l’heure où toute une génération emblématique d’entre eux va cesser son activité. Cette mesure est de nature à renforcer le pluralisme dans le secteur de l’exploitation et donc la diversité de notre parc de salles qui est l’un de ses atouts à même de favoriser la diversité de l’offre de films auprès du plus grand nombre et sur tout notre territoire ».

De son côté, Florence Philbert, se réjouit de cette mesure « qui va permettre de contribuer au maintien d’une diversité de salles sur le territoire. Elle renforce et complète nos dispositifs actuels de garantie bancaire, en particulier en faveur de la petite et moyenne exploitation qui concentre un grand nombre de transmissions à venir. Il s’agit d’accompagner notamment les plus jeunes des repreneurs, dont les apports en fonds propres sont souvent limités. La mise en place de ces nouveaux mécanismes a été activement souhaitée par les professionnels, en particulier la FNCF, que je tiens à remercier pour son implication. »

Garantie bancaire renforcée

L’IFCIC garantit les crédits destinés au financement de projets de reprise de salles à hauteur de 50%. Afin de conforter la prise de risque des banques sur des opérations financièrement complexes, les capacités d’intervention de l’IFCIC en garantie de prêts bancaires destinés au financement des opérations de reprises sont déplafonnées : ainsi, un taux majoré à 70% peut s’appliquer à des crédits d’un montant allant jusqu’à 1 million d’euros.

Prêts participatifs

Doté par le CNC de 5 millions d’euros, le  nouveau fonds d’avances remboursables pour la reprise de salles de cinéma (FPRC) va permettre aux jeunes exploitants de bénéficier de prêts participatifs destinés à l’accompagnement d’opérations d’acquisition d’un établissement de petite ou moyenne taille (réalisant moins de 200 000 entrées par an). Assimilables à des quasi-fonds propres, ces prêts d’un montant pouvant atteindre 500 000 euros sont remboursables sur une durée maximum de 7 ans comprenant une éventuelle période de franchise.


 

L’IFCIC est un établissement de crédit créé en 1983 pour faciliter l’accès au crédit des entreprises culturelles. Grâce à des fonds dotés par les pouvoirs publics, notamment le CNC, l’IFCIC garantit les crédits bancaires octroyés aux producteurs d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles, aux exploitants de salles, ainsi qu’à toutes les entreprises exerçant une activité dans le domaine culturel. A fin septembre 2015, l’IFCIC garantissait, tous secteurs confondus, près de 880 millions d’euros de crédits.

Le CNC est un établissement public administratif, créé en 1946, placé sous la tutelle du ministre chargé de la culture et de la communication. Il assure, sous l’autorité du Ministère de la Culture et de la Communication, l’unité de conception et de mise en œuvre de la politique de l’Etat dans les domaines du cinéma et des autres arts et industries de l’image animée, notamment ceux de l’audiovisuel, de la vidéo et du multimédia, dont le jeu vidéo.

Advertisement

Laisser un commentaire

Suivez-nous

Restez informé !

Rencontre avec Anne-Christine Micheu autour des droits culturels

Nous soutenons …

affiche barcelone en scene à paris theatreaffiche Quand on sait